Accident

Les recherches se poursuivent pour localiser le véhicule tombé dans la lagune

véhicule tombé dans la lagune, les recherches se poursuivent

Un véhicule plonge dans la lagune sur le pont De Gaulle.

Photo : AIP

Abidjan, 04 oct (AIP) – Les recherches se poursuivaient jeudi soir pour retrouver le véhicule qui a plongé en milieu d’après-midi dans la lagune depuis le pont de Gaulle d’Abidjan, a constaté l’AIP aux environs de 19 h GMT (et locales).

Des sapeurs pompiers militaires étaient à pieds d’œuvre sous la direction de leur commandant, colonel Issa Sako. La zone où ce véhicule est censé avoir atterri est connue pour être difficile d’accès, vu les courants marins qui y seraient très forts.

Les agents de la brigade subaquatique du Groupement des sapeurs pompiers militaires (GSPM) tentent depuis 15 h 30 de localiser l’épave du véhicule, vraisemblablement un minicar communément appelé gbaka, selon des témoins, et repêcher les victimes.

« Les recherches se compliquent, c’est une zone de turbulence extrême liée à des courants marins de fortes teneurs », a confié à l’AIP une source sécuritaire.

Selon des témoins sur place, ce drame serait survenu suite à une conduite incontrôlée du chauffeur de véhicule, après son virage en provenance de la commune du Plateau. Ce véhicule aurait zigzagué et foncé violemment dans la lagune après avoir détruit le béton de sécurité et les garde-fous métalliques servant de secondes barrières dressées le long des abords du pont.

Concernant les occupants du véhicules, les versions divergent, selon les témoins. Certains indiquant que la voiture transportait des passagers quand d’autres décrivent l’engin comme un fourgon de transport de marchandises.

Lire aussi :
Un véhicule chute du pont de Gaulle et termine sa course dans la lagune

La compagnie de transport lagunaire STL, alertée par des passants, avait promptement dépêché une équipe de secours pour essayer de venir au secours des occupants du véhicule. La force des courants les en ont empêchés, relate-t-on.

Le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, Issa Diakité, s’est rendu sur les lieux pour constater les faits. Le commandant supérieur en second de la gendarmerie, Apalo Alexandre Touré, le directeur de la Police nationale, Youssouf Kouyaté, et le directeur général de la marine marchande, Tanoh Koffi Bertin, se sont également rendus sur les lieux.

(AIP)

nmfa/tm

Commentaires
Haut