Carburant

Une grève des transporteurs de carburant crée une «légère» pénurie

Une « légère» pénurie de carburant a été observée, dans les stations services à Abidjan, liée à la grève des transporteurs d'hydrocarbures.
Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Une « légère» pénurie de carburant, principalement, le Super sans plomb, a été observée, mercredi, dans les stations services de la capitale économique ivoirienne, liée à la grève des transporteurs d’hydrocarbures.

Ceux-ci réclamant, depuis lundi, de «meilleures conditions  salariales» ont débrayé en refusant de ravitailler les stations services  du District d’Abidjan.

En dépit de l’appel à  la reprise du travail lancé mardi, certains acteurs du transport des  hydrocarbures, « les chauffeurs n’ont pas livré les stations  aujourd’hui. Vous constatez que le carburant manque, notamment, le Super  sans plomb »», se désole Moussa Kamagaté, gérant d’une station Petro  Ivoire à Yopougon où les files de voitures s’allongent dans l’attente  d’un hypothétique ravitaillement.

Au  sous-quartier Niangon de Yopogon, le décor est identique. Des  automobilistes font la queue à la station Shell espérant poindre à  l’horizon un camion de ravitaillement pour pouvoir s’approvisionner.

«  A cette heure là ( ndlr,: 18h27 mn GMT et heures locales ), ce n’est  pas évident que ma station soit ravitaillée. Alors je vais fermer pour  attendre, messieurs, veuillez donc repartir avec le peu de carburant que  vous avez», dit le gérant Jean-Pierre N’cho aux nombreux automobilistes  venus s’approvisionner.

Ces derniers, contre  mauvaise fortune, quittent la station avec des récriminations diverses. «  Je risque de ne pas aller demain ( jeudi) au service car si j’ai pu  arriver chez moi ce soir, ce n’est pas sûr que  je démarre la voiture  demain faute de carburant, fulmine un usager au volant d’un véhicule  administrative.
Lire aussi:
Le litre de l’essence super passe de 610 à 620 FCFA

Pour Armel Kouadio N’guessan « pourvu que cette grève légitime du reste ne perdure, sinon ce sera la catastrophe», espère-t-il.

HS/ls/APA

Commentaires
Haut