Environnement

INTERPOL identifie plus de 1 400 trafiquants fauniques

INTERPOL - environnement - société

Entre le 1er et le 31 mai 2018, près de 1400 suspects fauniques ont été identifiés

Photo : AIP

Abidjan, 1er oct (AIP)- Plus de 1 400 suspects donnant lieu à plusieurs saisies de produits fauniques ont été identifiés en mai dans une vaste opération internationale menée par INTERPOL contre le commerce illégal d’espèces sauvages protégées, rapporte une note d’information transmise lundi à l’AIP par l’ONG Eagles-CI.

Entre le 1er et le 31 mai 2018, près de 1400 suspects fauniques ont été identifiés. Au total, 43 tonnes de viande sauvage y compris de la viande d’espèces protégées telles que l’ours, l’éléphant, le crocodile, la baleine ont été enregistrés.

Ce sont 869 alligators et crocodiles, 27 000 reptiles dont 9 590 tortues et 10 000 serpents, près de 4000 oiseaux, y compris des pélicans, des autruches, des perroquets et des hiboux, 48 primates, 14 grands félins (tigre, lion, léopard et jaguar) qui ont été saisis en ce qui concerne les espèces protégées vivantes.

L’on dénombre aussi près de 1,3 tonne d’ivoire d’éléphant brut et travaillé, huit tonnes d’écailles de pangolin et des carcasses de sept ours, dont deux ours polaires au niveau des produits fauniques.

L’opération conduite par INTERPOL et l’Organisation mondiale des douanes (OMD) en collaboration avec le Consortium International de Lutte contre la Criminalité liée aux Espèces Sauvages (ICCWC) a impliqué 92 pays dont la Côte d’Ivoire.

Le code de cette opération mondiale dénommée « Thunderstorm » ou l’orage, lancée vers la fin du premier semestre de l’année en cours par INTERPOL, a permis le ciblage de personnes et de réseaux de trafiquants à l’origine de la criminalité mondiale liée aux espèces sauvages protégées. Elle a concerné des services de police, de douane, de frontière, d’environnement, de faune et de foresterie dans 92 pays.

(AIP)

bsb/cmas

Commentaires
Haut