Séguéla

La bible bientôt traduite entièrement dans quatre langues locales

SIL-linguisitique-langues-ALFOSED - bible

Ce programme de traduction de la bible est un ensemble de quatre projets distincts pilotés par quatre équipes

Photo : AIP

Séguéla, 28 sept (AIP) – La bible sera incessamment traduite en entier dans quatre langues locales que sont le Koyaga, le Mahou, le Wodjeneka et le Worodougou, a relevé l’AIP à l’issue de la signature d’un protocole d’accord entre les ONG Alphabétisation fonctionnelle au service du développement (ALFOSED) et la Société ivoirienne de linguistique (SIL), jeudi, au siège de la première, sis au quartier Résidentiel.

Paraphé successivement par le président de l’ALFOSED, le pasteur Komenan Jean-Jacques, et la directrice-pays de SIL, la révérende Ayité Ably Pierrette épouse Beugré, le document d’une dizaine de pages a, entre autres, pour objectifs d’établir le guide d’orthographe et de grammaire du Koyaga, du Wodjeneka et du Worodougou, en plus d’alléger l’orthographe du Mahou, de faire l’enregistrement audio des livres dans ces langues, de traduire et d’imprimer les évangiles et de poursuivre la formation des traducteurs.

« Donnons l’opportunité aux populations locales d’entendre la parole de Dieu dans leur langue maternelle », a exhorté Pasteure Beugré avant la projection du film intitulé “Jésus” traduit en Worodougou.

Ethnies autochtones respectivement des régions du Béré, du Bafing, du Denguélé et du Worodougou, les Koyaga, les Mahou, les Wodjeneka et les Worodougou font partie du grand groupe des Mandé du Nord, majoritairement islamisés.

D’une durée de deux ans et demi, ce programme de traduction de la bible est un ensemble de quatre projets distincts pilotés par quatre équipes.

Déjà, le processus qui comprend plusieurs étapes dont l’ébauche, la vérification interne, la relecture, le testing et la vérification, a permis de traduire trois livres de la bible en Koyaga, 11 en Mahou, sept en Wodjeneka et six en Worodougou, note-t-on.

« C’est très bien ce qui sera fait puisque tous les parents pourront savoir ce qui est dit, ce que Jésus fait », a déclaré le chef du village de Gbohovo, Dosso Daouda.

L’ONG ALFOSED qui intervient dans les domaines de l’implantation d’églises, de la traduction, de l’alphabétisation et de la sensibilisation communautaire et la SIL, qui est spécialisée dans la recherche linguistique, la traduction de la bible et l’alphabétisation, déploient une synergie d’action pour parvenir à leurs fins.

En Côte d’Ivoire, la bible est déjà traduite en plusieurs ethnies dont le Senoufo, le Tagwana, l’Agni, l’Alladian, le Baoulé, l’Ebrié, le Bété, le Gban, le Gouro, le Djimini, l’Abidji, l’Attié, le Dida, le Bambara et le Dan.

(AIP)

kkp/fmo

Commentaires
Haut