Société

CNDHCI : Des parlementaires formés sur les principes de Paris et de Belgrade

Bassam - CNDHCI - Parlementaires - Droits de l'homme

La CNDHCI organise un séminaire de renforcement des capacités des parlementaires, sur le fonctionnement des INDH

Photo :AIP

Grand-Bassam, 11 sept (AIP) – La Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) organise depuis lundi et ce jusqu’à mardi un séminaire de renforcement des capacités des parlementaires, en vue d’accroître leurs acquis sur le fonctionnement des Institutions Nationales des droits de l’homme (INDH) et renforcer la relation de la commission avec les parlements.

Il s’agit au cours de ces deux jours d’informer les parlementaires sur leur rôle dans la prévention , la protection et la défense des droits de l’homme, de définir le mécanisme de collaboration entre le parlement et la CNDHCI en matière de droits de l’homme sur la base de l’article 113 de la constitution, d ‘outiller les parlementaires pour l’examen du projet de loi portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la Commission.

Cet atelier est l’occasion de revisiter également, à travers les principes de Belgrade, la manière avec laquelle l’interaction et la coopération entre les INDH et les parlements devraient être développés, les différentes formes de coopération entre les INDH et les parlements au sujet des mécanismes internationaux des droits de l’homme, la coopération dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la sensibilisation aux droits de l’homme, a souligné la présidente de la CNDHCI, Mme Sangaré Namizana.

Le président de la Commission des affaires générales et institutionnelles, Sidibé Abdoulaye a insisté sur le rôle important du parlement dans le système national de protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Lire aussi :

Vagues de violences : la CNDHCI appelle à des solutions pour consolider la cohésion sociale

Pour lui, le parlement est « un gardien des droits de l’homme et à ce titre, c’est un partenaire naturel de la CNDHCI ». « Conscient de ce fait, nous devons œuvrer en faveur d’une interaction plus étroite entre le parlement, l’Assemblée nationale et le Sénat s’entend et la CNDHCI », a-t-il souhaité.

(AIP)

ko/kkf/kam

Commentaires
Haut