Amérique latine

Un candidat à la présidentielle poignardé en pleine campagne au Brésil

Jair-Bolsonaro-Brésil-élection

Bolsonaro était devenu la cible des attaques de la plupart des candidats, car il prêche l’auto-défense et défend le port d’armes

Photo : AIP

Abidjan, 07 sept (AIP)- A un mois de l’élection présidentielle au Brésil, un candidat, Jair Bolsonaro, a été poignardé, jeudi, en pleine campagne électorale dans la ville de Juiz de Fora (dans l’Etat de Minas Gerais).

En tête des intentions de vote au premier tour, Jair Bolsonaro, député de l’extrême droite, a été opéré et transféré vers un hôpital de Sao Paulo ce vendredi, mais son état de santé reste délicat. Ancien capitaine de l’armée, il était en campagne électorale dans cette ville, et était même porté sur les épaules de ses militants, lorsqu’un homme a brandi un couteau et l’a poignardé dans le ventre.

L’assaillant a été immédiatement arrêté. Selon les premières informations de l’enquête préliminaire, il a milité au sein du parti de gauche Partido Socialismo e Liberdade (PSOL), une scission du Parti des travailleurs (PT), et déclare, via son avocat, avoir agi pour des motifs religieux et politiques. Le colistier du député, le général Mourão, avait lui aussi mis en cause le PT de Lula da Silva. La justice empêchant Lula de se présenter, M. Bolsonaro est en tête, selon les sondages

La campagne présidentielle brésilienne est ainsi bouleversée et la plupart de ses adversaires de droite comme de gauche, ont fermement condamné l’attentat et ont témoigné de leur solidarité.

Bolsonaro était devenu la cible des attaques de la plupart des candidats, car il prêche l’auto-défense et défend le port d’armes. Par le passé, le député a été mis en cause plusieurs fois devant les tribunaux pour ses propos contre les Noirs, les femmes et les homosexuels.

Lire aussi :
L’ancien président brésilien Lula incarcéré après s’être livré à la police

Jair Bolsonaro ne pourra ainsi participer ni à des réunions publiques, ni à des débats pendant plusieurs jours. A la radio et à la télévision, il ne dispose que de quelques secondes de campagne officielle par jour, son parti n’ayant que huit députés.

(AIP)

tls/fmo

Commentaires
Haut