Mines

La mine de Tongon reprend ses activités après la levée du blocus

Rangold-mark-bristow-Mine-de-Tongon

La mine d’or de Tongon de Randgold Resources a repris ses activités après que la direction eût levé le blocus imposé aux travailleurs après leur grève illégale prolongée

Photo : AIP

Tongon, 05 sept (AIP)- Les opérations de la mine d’or de Tongon de Randgold Resources sont revenues à la normale après que la direction eût levé le lock-out (blocus) imposé aux travailleurs suite à une grève illégale prolongée.

Des négociations entreprises entre la direction, les travailleurs, les leaders communautaires et le Gouvernement ont abouti à un accord en vertu duquel les travailleurs sont réemployés progressivement, en fonction du démarrage des différentes sections de la mine. L’accord stipule également que les discussions précédentes visant à mettre un terme aux conflits sociaux récurrents à la mine devraient se poursuivre au niveau où elles ont été interrompues par la grève de juillet, indique un communiqué du groupe rendu public, mercredi.

Depuis le 13 juillet 2018, la mine d’or était fermée à la suite de conflits sociaux. Ces arrêts de travail récurrents ont entrainé des pertes de l’ordre de 22 millions de dollars, rappelle-t-on.

Durant la période de lock-out, la direction, les cadres supérieurs et une équipe restreinte d’employés ont travaillé au sein de mine de Tongon pour organiser la reprise de la production en entretenant les installations de l’usine de traitement, y compris le regarnissage des moulins et l’accessibilité aux deux carrières à ciel ouvert.

Lire aussi :
Près de 14,5 milliards de FCFA perte enregistrés par Randgold Tongon au premier trimestre 2018

La mine est maintenant totalement opérationnelle et le retour progressif de l’effectif total devrait être achevé au cours de ce week-end, mais l’arrêt des activités a nécessité une révision de ses prévisions de production pour l’année qui sont maintenant estimées à 230 000 onces d’or.

Le directeur général exécutif de Randgold, Mark Bristow, a déclaré que la société demeurait un partenaire engagé en Côte d’Ivoire et a remercié toutes les personnes impliquées dans les différentes actions menées pour remettre la mine en service. Il a déclaré que malgré les revers de la mine de Tongon, les perspectives de production globales du groupe sont restées dans les limites des prévisions indiquées en début d’année, bien qu’elles se situent dans la partie inférieure de la fourchette.

Le complexe minier Loulo-Gounkoto (Mali) se maintient sur la bonne voie et la mine de Kibali (RDC) continue à se surpasser, a-t-il soutenu.

(AIP)

kkf/fmo

Commentaires
Haut