Economie

Des étudiants de l’ESSEC-Paris instruits sur le rôle de la BRVM dans le financement de l’économie

BRVM

Ces 19 universitaires ont été éclairés sur la place de la bourse dans les sociétés en développement, les actions de la BRVM, les acteurs du Marché

Photo : AIP

Abidjan, 03 sept (AIP) -Des étudiants de l’Essec Business School (Paris) qui séjournent actuellement en Côte d’Ivoire, dans le cadre d’un voyage d’étude d’une semaine, ont été instruits, lundi, à Abidjan, sur le rôle de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) dans le financement de l’économie.

Ces 19 universitaires ont été éclairés sur la place de la bourse dans les sociétés en développement, les actions de la BRVM, les acteurs du Marché, mais aussi, les produits et services financiers innovants en Afrique.

Développant le thème, « rôle de la bourse dans le financement de l’économie (cas de la BRVM) », le Directeur général de la BRVM, Kossi Edoh Amenounvé a précisé que les marchés capitaux aident à créer de la valeur.

« Que ce soit en Europe ou en Afrique, partout où il y a des marchés financiers, il y a la croissance. Le taux de croissance dans les pays d’Afrique où il y a la croissance, le développement se fait plus rapidement que dans les pays développés», a révélé le directeur général de la BRVM.

Selon lui, les bourses actives génèrent une forte croissance dans leurs zones respectives par rapport aux bourses d’un faible niveau avant de se réjouir du succès politique, économique et financier de la BRVM.

«C’est la seule bourse qui appartient à plusieurs pays », a-t-il relevé.

Pour Kossi Edoh Amenounvé, la bourse est un enjeu majeur pour l’essor économique des pays africains et, à cet effet, il a invité la jeunesse à épargner suffisamment pour amener le continent à prendre son envol économique.

S’agissant des perspectives, la BRVM s’est lancée dans des projets pour attirer l’épargne de la diaspora, la création d’un marché pour les ressources minières (Mines, Pétrole et Gaz), la mise en place de nouvelles plateformes de cotation et du dépositaire, l’incitation des grandes entreprises publiques (privatisations) et privées à se faire coter à la BRVM.

Après 20 ans d’existence, la Bourse enregistre, à ce jour, 6157 milliards de capitalisation du marché des actions, 3251 milliards de capitalisation du marché obligataire, 147 milliards de valeurs transigées. Au total, 89 millions de titres ont été échangés avec 45 sociétés cotées et 42 emprunts obligataires.

Le responsable pédagogique et entreprenariat de l’Essec, Pierre-Eloi Gay s’est dit très heureux de cette visite à la BRVM.

Créée en 1907 en France, l’Essec Business School est également représentée à Singapour et à Rabat.

(AIP)

bsp/fmo

Commentaires
Haut