Economie

La Côte d’Ivoire passe en revue sa stratégie de développement 2018-2022

Ce séminaire sera organisé autour de la présentation du DSP 2018-2022 et de la revue de la performance du portefeuille pays 2018, de ces principaux résultats

Photo : AIP

Abidjan, 31 août (AIP)- Un séminaire dialogue portant sur le document combiné de la stratégie pays (DSP 2018-2022) ainsi que sur la performance du portefeuille pays (RPPP) de la Banque africaine de développement (BAD) pour la Côte d’Ivoire, se tiendra lundi à Abidjan, indique une note du ministère du Plan et du Développement transmise à l’AIP.

Ce séminaire enregistrera la présence de la Directrice générale Afrique de l’Ouest de la BAD, Marie-Laure Akin-Olugbadé et celle de la ministre en charge du développement, Kaba Nialé. Il sera organisé autour de la présentation du DSP 2018-2022 et de la revue de la performance du portefeuille pays 2018, de ces principaux résultats, des échanges et des recommandations.

Ce dialogue vise ainsi à améliorer la qualité des portefeuilles pays de la Banque, aider la Côte d’Ivoire à honorer ses engagements en cours, adapter les projets à l’évolution de l’environnement économique, fournir des directives en vue de la programmation de nouvelles opérations au niveau national.

La rencontre s’inscrit également dans le cadre du maintien du dialogue avec le Gouvernement qui va se poursuivre et se renforcer autour de certaines thématiques. Il s’agit notamment du cadre de gestion et de régulation des secteurs agricole et des infrastructures (transport/TIC et énergie), de la mise en œuvre du plan de modernisation des finances publiques, de l’amélioration du climat des affaires dans le cadre du Compact, de l’AGOA et l’amélioration de la performance du portefeuille pays.

A fin mai 2018, le portefeuille actif de la BAD pour la Côte d’Ivoire comporte 23 opérations totalisant des engagements nets de 930,5 MUC (environ 147 milliards F CFA) majoritairement orientés vers les infrastructures de transport et d’énergie. La répartition sectorielle du portefeuille, met en exergue le transport avec 56,3% des opérations, l’énergie, 28,8%, suivis des autres secteurs à savoir l’agriculture 11,8%, la gouvernance 2,8%, la finance 0,2% et l’eau/assainissement 0,1%, souligne-t-on.

(AIP)

tad/fmo

Commentaires
Haut