Amérique latine

Le Sénat argentin rejette le projet de loi légalisant l’avortement

Selon eux, l’hypocrisie de la situation, où l’avortement est clandestin et dangereux pour les femmes les plus pauvres mais sans danger pour celles qui peuvent payer des cliniques privées

Photo : AIP

Abidjan, 09 août (AIP)- Le Sénat argentin a rejeté mercredi soir, un projet de loi légalisant l’interruption volontaire de grossesse voté par la Chambre des députés, par 38 voix contre 31 et deux abstentions.

Si le vote a été accueilli par des feux d’artifice et des cris de joie parmi les militants anti-IVG rassemblés devant le Parlement, le droit à l’avortement a gagné, affirme les partisans du droit à l’avortement.

Des dizaines de milliers de personnes, des femmes en majorité, pour la plupart très jeunes, mais aussi beaucoup d’hommes, tous arborant le foulard vert de la Campagne pour l’avortement libre, sûr et gratuit, étaient devant le Parlement, durant la nuit, dans une ambiance de fête.

Le vote passé après 14 heures de débats, la déception était perceptible. Selon eux, l’hypocrisie de la situation, où l’avortement est clandestin et dangereux pour les femmes les plus pauvres mais sans danger pour celles qui peuvent payer des cliniques privées, a été révélée grâce au débat qui, au-delà du Parlement, a gagné toute la société au cours des derniers mois.

Les sénateurs se sont finalement inclinés pour le rejet face à la pression de l’église catholique car l’Argentine est le pays d’origine du pape François, soutiennent des personnes.

(AIP)

tls/cma

Commentaires
Haut