Korhogo

Une nouvelle forme d’insécurité se développe

Dans la même veine, M. Ouattara s’est insurgé contre le phénomène « bon chauffeur » qui consiste à parader dangereusement sur des engins motorisés à deux roues

Photo : AIP

Korhogo, 08 août (AIP) – Une nouvelle forme d’insécurité faisant penser au phénomène des microbes à Abidjan est en train de gagner du terrain dans la ville de Korhogo, a prévenu, lundi, le préfet la localité, Daouda Ouattara, invitant la population à dénoncer les fauteurs de troubles.

« Il s’agit des attaques, des agressions et des combats de gangs rivaux à la machette, semblables au phénomène des microbes à Abidjan, a-t-il précisé dans son discours aux populations à l’occasion de la célébration de la fête nationale.

« Plusieurs fumoirs ont été démantelés », a ajouté l’administrateur supposant que beaucoup d’autres restent encore cachés.

Tout en disant compter sur le sens de responsabilité des populations pour signaler les auteurs de ces actes aux autorités ou aux services compétents, le préfet Daouda Ouattara a appelé les parents à « parler » à leurs enfants et à les « sensibiliser » pour les ramener dans le droit chemin.

« Nous devons conjuguer nos efforts pour faire barrage à ce fléau », s’est-il révolté.

Dans la même veine, M. Ouattara s’est insurgé contre le phénomène « bon chauffeur » qui consiste à parader dangereusement sur des engins motorisés à deux roues, souvent lors des mariages, mais aussi parfois à l’occasion d’autres moments de grande réjouissance.

Ce phénomène est à l’origine de nombreux accidents parfois mortels, a rappelé le préfet.

(AIP)

kaem/fmo

Commentaires
Haut