Société

Focus sur les symboles de la République de Côte d’Ivoire

Abidjan, 3 août (AIP)- Les symboles de la République de Côte d’Ivoire au nombre de cinq qui constituent la pierre d’angle de la Nation, sont méconnus et ont souvent des explications erronées ou tronquées qui méritent d’être élucidées à la lumière de la Constitution ivoirienne, en prélude à la fête nationale célébrée le 7 août.

L’Emblème National
Selon l’article 48, alinéa 1 de la loi n° 2016-886 du 8 novembre 2016, portant constitution de la République de Côte d’Ivoire, l’emblème national est le drapeau tricolore Orange, Blanc, Vert en bandes verticales et de dimension égale. L’Emblème n’est donc pas l’éléphant qui est le symbole officiel du Rassemblement démocratique africain, parti fondé par Félix Houphouët-Boigny à l’indépendance du pays.

Il est carte d’identité visuelle de la République. Il doit être magnifié, honoré et respecté par tous les citoyens. La couleur Orange désigne la richesse et la générosité de la terre, le sang d’un peuple jeune dans sa lutte pour l’émancipation. Cette couleur ne représente pas de facto la savane du nord. Le blanc incarne la paix et la paix du droit. Quand le vert renvoi à l’espérance, certes pour d’autres, mais pour nous la certitude d’un devenir meilleur.

L’hymne national
L’Abidjanaise est l’hymne national de la République de Côte d’Ivoire. Adopté par la loi n°60-207 du 27 juillet 1960, son caractère d’hymne national est affirmé par l’article 29 de la Constitution de la Deuxième République ivoirienne. La musique a été composée par l’Abbé Pierre-Michel Pango. Les paroles sont de l’Abbé Pierre-Marie Coty.

L’hymne se présente sous forme d’un poème lyrique et très patriotique, exprimant des images exaltant les valeurs de la terre ivoirienne, telles que l’espérance, la paix, la dignité et la « vraie fraternité ». L’hymne peut être joué lors d’occasions solennelles ou de célébrations, mais il accompagne obligatoirement toutes les cérémonies officielles de l’État et clos les interventions télévisées solennelles du Président.

Lors de la diffusion de l’hymne national, tous les hommes et femmes doivent se lever, se tourner vers le drapeau ivoirien, si présent, et se tenir droit, les bras le long du corps, la paume des mains orientée vers la jambe. La tête doit être levée et le regard doit suivre le drapeau lors de sa montée jusqu’à la fin de l’hymne entier. Les personnes en uniforme doivent faire un salut militaire dès l’exécution des premières notes de l’hymne national.

La devise de la République
La devise est une formule qui accompagne l’écu des armoiries. Elle est conçue comme une maxime, une petite phrase, un mot qui est gravé sur un cachet, une médaille. La devise de la république de Côte d’Ivoire est composé de trois mots, Union- Discipline-Travail.

L’Union traduit la solidarité et la force du peuple. La Discipline est le renforcement de l’union des peuples par le respect des règles prescrites. Le Travail crée la richesse et libère les peuples de toute dépendance.

Cette devise résume notre idéal commun et notre volonté d’œuvrer ensemble à la construction de la nation. Aussi à l’évocation de chacun de ces mots, tout ivoirien doit se sentir interpellé et réagir en conséquence.

Les Armoiries de la République
Les actuelles armoiries de la Côte d’Ivoire furent adoptées en 2011. Son élément principal, l’éléphant de la savane d’Afrique, est un important symbole du pays. En effet c’est l’espèce la plus courante du pays, ressource qui a donné son nom au pays.

Historiquement, les concepteurs des armoiries se sont inspirés des éléments naturels symbolisant les principaux partis politiques opposés pendant la période coloniale. À savoir l’éléphant (PDCI) et le palmier, le Parti progressiste de Côte d’Ivoire.

Les armoiries de Côte d’Ivoire sont composées de six éléments à savoir l’éléphant, le soleil levant doré, les deux palmiers dorés, le blason de couleur verte (sinople) (à la création des armoiries le 8 février 1960, le blason était azur), le listel doré, l’inscription argentée « République de Côte d’Ivoire ».

Les armoiries ont une fonction d’identification de la République. A ce titre, ce symbole doit être placé sur les documents officiels au milieu ou du côté droit, en timbre. Il est le cachet de la République. Ils ont également une fonction d’éducation en tant qu’appel à l’union et à la solidarité devant toute adversité.

Le portrait du Chef de l’Etat
L’article 54 de la Constitution précise les attributs du Président de la République. Il est le chef de l’Etat, il incarne l’unité nationale, il veille au respect de la constitution, il assure la continuité de l’Etat. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire, du respect des accords internationaux.

Le chef de l’Etat est donc le gardien des institutions de la République. Il est le symbole garant de la cohésion nationale et de l’unité nationale. Ce symbole est représenté par son portrait.

(AIP)

tad/kam

Commentaires
Haut