Société

Les avantages du Registre national des personnes physiques expliqués au conseil de gestion de l’ONI

Photo : AIP

Abidjan, 31 juil (AIP ) – Les avantages du Registre national des personnes physiques (RNPP) ont été exposés au conseil de gestion de l’Office national d’identification (ONI), lors de la 2eme session ordinaire de ce collège de douze représentants issus des ministères techniques.

« Les avantages du RNPP sont pluriels. A travers la centralisation des données d’identification biométrique et l’état civil des individus, la mise en place du registre améliore la déclaration des faits d’état civil et la prise en compte des personnes n’ayant jamais été déclarées », a déclaré le Directeur Général de l’ONI, Konaté Diakalidia, jeudi, dans la salle de conférence de cette institution.

Selon lui, cette innovation permettra un meilleur suivi des flux migratoires à travers le déploiement des services aux frontières et une production des titres d’identité sécurisées et centralisées.

Ce projet facilitera « les échanges d’informations intra administrations dans les domaines de la sécurité, des élections, de la justice, de la santé, des impôts et de l’éducation. » a –il soutenu.

Autre avantage notable, ce projet « réduira le coût des opérations grandeur nature telles que le RGPH, la révision de la liste électorale, les audiences foraines, le recensement des fonctionnaires etc., mais également, le nombre de projets sectoriels d’identification (CMU, permis de conduire, passeport) ainsi que les coûts qu’ils génèrent », a-t-il dit.

Il a conclu son intervention en révélant que « plusieurs structures de financement notamment la Banque mondiale, l’Agence française de développement et la Coopération technique belge sont intéressées par le financement de ce projet.

Pour son exécution, « les préparatifs vont bon train. Les termes de référence sont bouclés. L’opérateur technique censé accompagner l’ONI dans la phase opérationnelle a déjà été choisi. Tout cela sous l’autorité du Premier ministre, Président du Comité de Pilotage dudit projet », a-t-il ajouté.

Les membres du conseil ont salué la mise en œuvre prochaine de cet ambitieux projet et souhaité que la Côte d’Ivoire ait, in fine, la souveraineté des données qui seront collectées par l’ONI.

Cette initiative a été adoptée en conseil de ministres par le décret n°2018-454 du 09 mai 2018, sa mise en œuvre du Registre National des Personnes Physiques (RNPP) a été confiée à l’ONI, rappelle-t-on.

(AIP)

nmfa/tm

Commentaires
Haut