Société

L’ONI signe une convention avec une ONG pour la déclaration des naissances dans les délais

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – L’Office national d’identification (ONI) a signé une convention de partenariat avec l’Organisation non gouvernementale (ONG) Aide Action International-Afrique, portant sur « la déclaration des naissances dans les délais », annonce un communiqué transmis, jeudi, à APA.

Les documents de ce partenariat ont été paraphés, mercredi, par Diakalidia Konaté, Directeur général de l’ONI et Koffi Adjimon, Directeur général Afrique de l’ONG.

Ce partenariat dont le but est d’amener progressivement les populations à déclarer les naissances dans les délais, vise à « contribuer à la mise en œuvre de la politique de modernisation de l’état civil ivoirien, promouvoir dans les centres d’état civil une démarche inclusive apte à garantir l’accueil et la déclaration des naissances, contribuer à la mise en œuvre du programme pour l’amélioration accélérée des systèmes d’enregistrement des faits et des statistiques d’état civil (APAI- CRVS), renforcer la capacité des acteurs de l’état civil et des communautés ».

« L’ONG partenaire, qui a une expertise avérée en ingénierie sociale, s’engage donc à mettre cette expertise, qu’elle tient de son expérience accumulée dans plusieurs pays d’Afrique, d’Europe et d’Asie, résolument au bénéfice de l’ONI dans le cadre de ses missions relatives à la gestion et à la modernisation de l’état civil », précise le texte.

Pour le Directeur général de l’ONI, Diakalidia Konaté, « la signature de cette convention est historique en ce sens qu’elle permet d’aider tous les enfants vivant en Côte d’Ivoire en leur donnant une existence juridique ».

« Le choix de cette ONG s’explique par le fait qu’elle a compris très tôt l’intérêt d’œuvrer pour la déclaration des enfants, car un enfant non déclaré n’a pas d’existence juridique. Elle est donc en phase avec l’ONI qui souhaite atteindre le standard international de déclaration de naissances dans les délais normaux pour réussir la mise en place du RNPP qui aura pour substrat l’état civil», a ajouté M. Konaté.

C’est pourquoi, selon lui, un projet pilote a été enclenché dans la région de la Nawa (Sud-ouest), qui est une région symptomatique des problèmes d’état civil en Côte d’Ivoire. Quant au partenaire, Koffi Adjimon, Directeur Général Afrique de l’ONG, il s’est dit « honoré par cette signature de convention » en rassurant de l’engagement de sa structure à travailler en parfaite harmonie avec les responsables de l’ONI pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre de cette convention.

« La plus grande violence qu’on peut faire à un enfant est de ne pas lui donner une existence juridique », a ajouté M. Koffi.

A l’actif de l’ONG Aide et action international-Afrique, l’on note sa participation active au projet pilote de déclarations des naissances et décès via le téléphone mobile dans les communes et sous-préfectures de Korhogo, Béoumi, Duékoué, Soubré, Tiassalé et Attecoubé.

Une expérience qui a donné des résultats satisfaisants et pourrait être généralisée à l’échelle nationale, à l’occasion de la mise en œuvre prochaine du Registre national des personnes physiques (RNPP).

HS/ls/APA

Commentaires
Haut