Sécurité

Les femmes victimes de violences invitées à se confier aux bureaux d’accueil installés dans les commissariats de police

L’appel a été lancé, samedi, lors de l’inauguration des commissariats de Botro et Broukro (Bouaké) par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité

Photo : AIP

Bouaké, 26 juil (AIP)-Les femmes victimes de violences sont invitées à se rendre dans les bureaux d’accueil installés dans les commissariats de police pour traiter désormais spécifiquement cette question.

L’appel a été lancé, samedi, lors de l’inauguration des commissariats de Botro et Broukro (Bouaké) par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, qui a indiqué que la création de ces bureaux s’inscrit parfaitement dans le cadre de la gouvernance de la Côte d’Ivoire.

Il a précisé que ce projet met en œuvre les dispositions de la nouvelle constitution de 2016 qui met un accent particulier sur la protection des femmes et de toutes les couches vulnérables.

Les premiers bureaux d’accueil des victimes de violences basées sur genre ont été installés dans les commissariats réhabilités dans le cadre du projet d’appui au renforcement du dialogue socio-sécuritaire (PARDS). A terme, tous les commissariats seront dotés de ce service.

Le projet d’appui au renforcement du dialogue socio-sécuritaire (PARDS) est financé par l’Union Européenne à hauteur de 3.607.763.500 francs CFA et est mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Contribuant à la mise en œuvre de la loi de programmation de la sécurité intérieur, il vise à restaurer et pérenniser le dialogue socio-sécuritaire pour une paix durable et à renforcer la capacité opérationnelle de la police nationale.

(AIP)

nbf/fmo

Commentaires
Haut