Adjamé

Litige au Forum SAFA : les autorités sollicitées pour la manifestation de la vérité

Photo : AIP

Abidjan, 25 juil (AIP) – La présidente du comité ad’hoc des commerçants des marchés du Forum d’Adjamé (Forum SAFA), Sarah Sanogo, a sollicité, mardi, l’implication des autorités ivoiriennes, surtout le chef de l’Etat, dans le litige qui les oppose au promoteur Saidi Jamal Mohamed, en vue de la manifestation de la vérité.

La démarche, a confié la présidente du comité ad hoc, Sarah Sanogo, entend permettre à la plupart des commerçants expulsés (dont aucune décision ne porte leurs noms), livrés à eux-mêmes, de reprendre leurs activités. Elle a déploré le fait que le comité d’écoute interministériel traine à produire les conclusions des rapports, malgré les preuves de l’arbitraire fournies.

Les commerçants de 53 magasins sont victimes de chantage vis-à-vis du président directeur général de la Société ivoirienne de concept et de gestion (SICG), Saidi Jamal Mohamed, a estimé Mme Sanogo. Ce promoteur veut jouir continuellement des « droits de jouissance », soldés par les commerçants, avec un montant moyen de 12 millions de francs CFA.

Sarah Sanogo, au cours du rassemblement tenu devant le Forum, a laissé entendre que la convocation, mardi, de l’occupant du magasin N°113, Traoré Moulaye, au commissariat du 3ème arrondissement, constitue un cas de manœuvre planifiée pour lui exproprier son magasin, vu qu’il a payé 21 millions de FCFA à Saidi Mohamed comme droits de jouissance.

La crise qui oppose les commerçants du Forum SAFA au promoteur Saidi, injoignable, date de 2002. Un comité paritaire composé des ministères du Commerce et de l’Industrie, de l’Intérieur et de la Sécurité, ainsi que des deux parties, avait été mis en place, en février, pour examiner la question.

(AIP)

ra/fmo

Commentaires
Haut