Economie

Des acteurs du secteur financier instruits sur leur place dans le système des marchés publics

Le séminaire organisé à Azalaï Hôtel, à Marcory (Abidjan Sud), s’est voulu technique au regard de la situation de ces établissements financiers qui se trouvent en amont et en aval des procédures de soumission aux marchés public

Photo : AIP

Abidjan, 25 juil (AIP) – Un atelier de formation sur « La place des banques et assurances dans le système des marchés publics en Côte d’Ivoire » s’est tenu mercredi à Abidjan, à l’intention d’une soixantaine de personnes issues des banques, établissements financiers et sociétés d’assurance exerçant dans le pays.

Initié par l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) en collaboration avec la Direction des marchés publics (DMP), le séminaire organisé à Azalaï Hôtel, à Marcory (Abidjan Sud), s’est voulu technique au regard de la situation de ces établissements financiers qui se trouvent en amont et en aval des procédures de soumission aux marchés publics.

Pour le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire (APBEF-CI), Guy Koizan, l’importance de cet atelier est capitale dans un contexte de croissance soutenue depuis quelques années en Côte d’Ivoire. Un pays qui aspire à l’émergence à l’horizon 2020, à travers de grands investissements dans les infrastructures et qui donnent une primauté au secteur privé notamment les petites et moyennes entreprises (PME).

« Or, la situation actuelle laisse à observer que l’absorption des crédits disponibles n’est pas toujours aisée dans les marchés publics », selon le président de l’APBEF-CI, justifiant la nécessité pour les banques et établissements financiers d’être éclairés sur diverses questions dont celles des cautions, du champ de couverture, des délais de validité. Convaincu que cet atelier permettra d’aplanir les difficultés et de gagner en efficacité, il assuré de la disponibilité de l’industrie bancaire à accompagner l’Etat dans sa politique de développement.

« Quand on parle de marché public, on parle aussi d’assurance caution », a renchéri, de son côté, le représentant de l’Association des sociétés d’assurance de Côte d’Ivoire (ASACI), Vamara Sanogo, saluant l’initiative de la formation.

Le représentant de la DMP, Amany Félix, a évoqué, pour sa part, les dispositifs des marchés publics tels les garanties et cautionnements exigibles aux opérateurs soumissionnaires aux appels d’offres (documents délivrés par les banques et établissements financiers), les questions relatives à la commande publique dont la formulation consensuelle du préfinancement des PME.

Le recours à ces spécialistes étant effectué à toutes les étapes de la procédure de passation des marchés publics, l’ANRMP a jugé nécessaire de créer un cadre d’échanges pour recueillir les préoccupations et les suggestions des banques, établissements financiers et sociétés d’assurance, et de jeter les bases d’une nouvelle ère entre tous les acteurs du système des marchés publics, a situé, au nom du président de l’ANRMP, le secrétaire général Olivier Kossonou.

(AIP)

cmas

Commentaires
Haut