Yamoussoukro D.A.

Municipales : un cadre du PDCI se déclare candidat indépendant pour l’union

« Je suis un grand militant du PDCI-RDA, et je le demeure », a rassuré Ettien Koffi candidat indépendant aux municipales à Yamoussoukro

Photo : AIP

Yamoussoukro, 12 juil (AIP) – Un militant du PDCI-RDA Ettien Koffi Octave ex Vice-gouverneur du District autonome de Yamoussoukro a décidé d’aller en indépendant aux prochaines élections municipales pour rassembler les enfants d’Houphouët-Boigny et les fils et habitants de Yamoussoukro pour assurer le développement de la cité.

« Nous avons décidé d’aller en indépendant parce que la vision que nous donnons à notre liste pour le développement de la commune est une vision de rassemblement de tous les fils et filles de Yamoussoukro et tous ceux qui résident sur le territoire de Yamoussoukro », a déclaré le cadre du PDCI lors d’une conférence de presse tenue à Yamoussoukro.

La liste du candidat Ettien Koffi Octave baptisée « la nouvelle vision » ne veut pas se donner une coloration politique « parce que le développement de la collectivité territoriale et les communes n’ont pas besoin forcement d’être des outils politiques et les fils d’une cité ne sont pas forcément des militants de partis politiques », a-t-il expliqué pour justifier sa décision de ne pas choisir le parrainage de son parti politique.

L’ex vice-gouverneur du district autonome de Yamoussoukro pendant 11 ans, Ettien Koffi Octave a débuté son militantisme au PDCI à l’âge de 16 ans. Ancien président de MEECI branche estudiantine du PDCI-RDA au lycée Djibo Sounkalo de Bouaké. Il a été pendant 11 ans membre du bureau politique du PDCI-RDA, membre du secrétariat général du PDCI-RDA durant 11 ans, et Secrétaire de section du PDCI-RDA pendant 30 ans.

« Je suis un grand militant du PDCI-RDA, et je le demeure », a rassuré Ettien Koffi candidat indépendant aux municipales à Yamoussoukro

Il a expliqué que sa décision n’est pas une indiscipline, mais une expression de la démocratie. « En politique, on ne contrains pas, on convainc (…) on ne crée pas des velléités de candidats qui ne croisent pas l’assentiment des populations, mais il faut laisser chacun se présenter et s’exprimer », a conseillé le candidat indépendant issu du PDCI.

Tous les députés et Sénateurs élus à Yamoussoukro, constate-t-on, sont indépendants. L’actuel maire en exercice a été élu en 2001 sur une liste indépendante.
(AIP)
nam/kam

Commentaires
Haut