Niakaramandougou

Des militants RDR déplorent l’inexistence d’un siège local du parti

Ouana Lacina Yéo, agriculteur à Niakara, a relevé que le RDR, son parti politique, ne dispose pas de siège permanent, mais plutôt un Quartier général que des responsables locaux n’ouvrent qu’à de rares occasions

Photo : AIP

Niakara, 12 juil (AIP)- Des militants du Rassemblement des républicains (RDR), principale formation politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition de partis au pouvoir, ont déploré, mercredi, « l’inexistence d’un siège local facilement identifiable et appartenant véritablement au parti », dans un entretien avec l’AIP.

Ouana Lacina Yéo, agriculteur à Niakara, a relevé que le RDR, son parti politique, ne dispose pas de siège permanent, identifiable et fonctionnel dans la ville Niakara mais plutôt un Quartier général (QG) que des responsables locaux n’ouvrent qu’à de rares occasions.

Un constat partagé par de nombreux militants RDR de la ville et des localités sous-préfectorales de Niakara.

Ceux-ci ont affirmé ne pas connaître ce siège décriant l’absence totale d’écriteau ou enseigne (logo et nom du parti) et de personnel dans ce local, constamment et hermétiquement fermé.

« Depuis 2015, Mr Gnoumaplin Traoré Brahima, l’actuel secrétaire départemental du RDR de Niakara, alors président du conseil régional du Hambol, a ouvert un local acquis personnellement au parti », a fait savoir M. Ouana Lacina, précisant que le local donne plutôt l’image d’un simple QG de rencontre occasionnel.

Tous ont appelé les responsables et élus locaux du RDR, à l’entente et à la concertation, en vue, soit de faire du local susmentionné le véritable siège du RDR, soit pour l’octroi d’un nouveau siège.

(AIP)

jbm/fmo

Commentaires
Haut