Santé

Une opération de désinsectisation en cours dans les quartiers victimes des dernières inondations

Photo : AIP

Abidjan, 09 juil (AIP)- Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, à travers l’Institut national d’hygiène publique (INHP), procède, depuis une semaine, à une désinsectisation des quartiers de la commune de Cocody victimes d’inondation à la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville d’Abidjan, les 18 et 19 juin.

Les quartiers Allabra, Sidéci et la Rue ministre, grandement sinistrés, sont concernés par cette opération de désinsectisation prévue pour durer au moins deux semaines.

« Cette opération se situe dans le cadre de la gestion des conséquences des inondations. Nous le faisons particulièrement pour cette zone de Cocody vraiment touchée », a expliqué le directeur de l’Institut national de l’hygiène publique (INHP), Pr Bénié Bi Vroh Joseph, qui était avec ses équipes dimanche, au quartier Allabra la paix.

Selon Pr Bénié Bi Vroh, il s’agit d’éviter, après les inondations, la prolifération des insectes tels que les moustiques, les cafards, les mouches qui sont des vecteurs de nombreuses maladies comme le paludisme, la fièvre jaune, la dengue et toutes celles (les maladies) à transmission vectorielle.

L’opération consiste ainsi en le traitement, avec des produits adaptés, des espaces verts, de l’intérieur des domiciles et en la fumigation des égouts.

Le directeur de l’INHP a rassuré les résidents des quartiers concernés sur le caractère inoffensif des produits utilisés et les a appelés à « ouvrir grandement » leurs portes aux équipes déployées. Il a notamment déploré le refus marqué par 21 ménages sur la centaine visitée depuis le début de l’opération.

Au total, 271 domiciles ont été répertoriés pour l’ensemble des sites concernés. A « Allabra la paix », 82 maisons ont été traitées et 133 à « Allabra réconciliation ». Cinquante-neuf domiciles à la Sidéci recevront prochainement les équipes de l’INHP.

Des pluies d’une rare intensité se sont abattues sur Abidjan et plusieurs localité de l’intérieur du pays, les 18 et 19 juin, causant 20 morts dont 18 à Abidjan et d’importants dégâts matériels avec notamment l’effondrement de plusieurs habitations. Au total, 136 familles sinistrées ont été enregistrées. Les communes de Cocody et d’Attécoubé ont payé le plus lourd tribut.

Pour Attécoubé, le directeur de l’INHP a indiqué que la commune est déjà prise en compte dans la vaste opération de désinsectisation prévue pour couvrir le district d’Abidjan, dans le cadre de la lutte contre les maladies vectorielles

(AIP)

kg/fmo

Commentaires
Haut