Presse

L’UNAJCOP-CI sensibilise à San-Pedro sur le respect et la considération de ses membres

La rencontre a eu lieu, samedi, dans la salle de conférence d’un hôtel de la ville de San Pedro, et a été l’occasion pour le SG de l’UNAJCOP-CI de faire l’état de toutes les frustrations subies régulièrement par les journalistes

Photo : AIP

San Pedro, 09 juil (AIP) – Le Secrétaire général (SG) de l’Union nationale des journalistes correspondants de presse de Côte d’Ivoire (UNAJCOP-CI), Séri Nestar Venance, en tournée dans le Sud-Ouest du pays, a rencontré les journalistes de différents organes de presse de la région de San Pedro pour leur expliquer que l’exigence de plus de respect et de considération du journaliste correspondant de presse est à l’origine de la création de cette nouvelle union.

La rencontre a eu lieu, samedi, dans la salle de conférence d’un hôtel de la ville de San Pedro, et a été l’occasion pour le SG de l’UNAJCOP-CI de faire l’état de toutes les frustrations subies régulièrement par les journalistes correspondants de presse de la part des rédactions centrales depuis Abidjan.

Il a notamment souligné le faible niveau du traitement salarial, sa non-prise en compte dans les voyages de formation à l’étranger, ou lors de visites officielles des personnalités de l’Etat à l’intérieur du pays.

« Certains organes arrivent quelques peu à s’occuper de leur correspondants de presse, mais la majorité laisse les correspondants dans des conditions pitoyables d’existence, et cela doit changer », a déclaré Séri Venance.

Selon le SG de l’UNAJCOP-CI, ce changement dans la vie des correspondants de presse passe d’abord par la prise de conscience des concernés eux-mêmes de leur valeur.

« Il n’y a pas de raison que lorsque les balles crépitent dans nos localités nous soyons en première ligne, on nous accorde des pages entières, mais lorsqu’une personnalité de l’Etat arrive, l’on fait venir quelqu’un de la rédaction, alors que le correspondant vaut autant que celui de la rédaction, sinon plus, parce qu’il est polyvalent, contrairement à ceux d’Abidjan », a protesté Séri Venance.

Les correspondants ont été invités à adhérer en ayant la carte de membre de l’UNAJCOP-CI. Le SG a précisé que l’UNAJCOP-CI compte s’appuyer sur l’Union des journalistes et professionnels des médias de San Pedro (UJSP) pour asseoir sa base dans la région.

Au plan national, a-t-il noté, cette union est reconnue par le ministère de tutelle et par la présidence de la république. Créée le 30 septembre 2017 à Bouaké, l’UNAJCOP-CI est dirigée par Ladji Abou Sanogo, correspondant du quotidien Soir info.

(AIP)

jmk/fmo

Commentaires
Haut