San-Pédro

La cellule anti-drogue de la gendarmerie incinère les drogues saisies

Les drogues incinérées concernaient 11 catégories dont 74,5 kg de cannabis, 215 g de cocaïne, 446 g d’héroïne, 1,6 kg de Diazépam, près de 2 kg de Tramadol et près de 500 g de produits pharmaceutiques non enregistrés

Photo : AIP

San Pedro, 06 juil (AIP) – La Cellule anti-drogue de la gendarmerie de San Pedro a incinéré jeudi dans une décharge publique, les drogues saisies par ses agents de décembre 2017 au 20 juin 2018.

Les drogues incinérées concernaient 11 catégories dont 74,5 kg de cannabis, 215 g de cocaïne, 446 g d’héroïne, 1,6 kg de Diazépam, près de 2 kg de Tramadol et près de 500 g de produits pharmaceutiques non enregistrés, l’ensemble d’une valeur commerciale de près de 250 millions de francs CFA, selon l’évaluation faite par les services du Chef de la cellule anti-drogue de la gendarmerie de San Pedro, Capitaine Djessan Bi Richard.

Ces prises ont été réalisées dans les trois régions que couvre la cellule anti-drogue de San Pedro, à savoir San Pedro, Nawa et Gbôklè.

Au titre de l’année 2018, plus d’une centaine de personnes ont été interpellées par cette cellule anti-drogue et 21 d’entre elles, notamment d’importants revendeurs, ont été déférées dans les maisons d’arrêt et de correction de Sassandra, Soubré et Tabou, soit quatre femmes, 17 hommes, de nationalités ivoirienne, libérienne, burkinabé, nigériane, ghanéenne et guinéenne.

Le Capitaine Djessan Bi Richard a exprimé la détermination de son équipe à ne laisser aucun répit aux trafiquants de drogues des régions concernées, tout en rappelant que la production, le trafic et la consommation de drogue sont à l’origine du grand banditisme.

« La drogue compromet dangereusement l’avenir de nombreux jeunes, notamment des élèves, des étudiants qui, par curiosité ou envie de vivre des sensations fortes en consomment, mettant en danger leur cursus scolaire et universitaire », a souligné Capitaine Djessan Bi, notant que la situation est plus grave pour les jeunes désœuvrés.

L’incinération des produits saisis a été faite au cours d’une cérémonie présidée par le représentant du préfet de région, Koné Kapié, sous-préfet central, en présence de plusieurs responsables représentants des forces de l’ordre et autorités judiciaires, dont commandant de la 5ème légion de gendarmerie de San Pedro, Colonel Assandé Ferdinand, le substitut résident auprès du tribunal de Tabou, Son Ferdinand.

(AIP)

jmk/cmas

Commentaires
Haut