Economie

Publication d’un sondage sur le climat des affaires en Côte d’Ivoire

Abidjan, 02 juil (AIP) – Le cabinet d’intelligence économique Oxford Business Group (OBG) a réalisé et publié un sondage dénommé « Business Barometer : Côte d’Ivoire CEO Survey » visant à évaluer le climat d’affaires en Côte d’Ivoire.

Les résultats de ce sondage ont été présentés, mercredi, lors d’une table ronde à laquelle participaient le directeur général d’Orange Business en Côte d’Ivoire, Serge Kouakou, le président de l’Union des grandes entreprises industrielles de Côte d’Ivoire (UGECI), Jean-Louis Menudier, le directeur général de BRVM, Kossi Félix Edoh Amenounve ainsi que le directeur général, d’Atlantique Finance, Niamkey Tanoé,

Selon le cabinet international de recherche et de conseil, près de trois PDG de sociétés ivoiriennes sur cinq affichent un taux de satisfaction élevé quant aux mesures mises en place pour soutenir l’industrialisation du pays. Plus précisément, ce sont 58% des PDG interrogés qui entrevoient positivement ou très positivement ces mesures, tandis que 28% se sont montrés négatifs ou très négatifs. Grâce à ses projets de développement, la Côte d’Ivoire vise à accroitre la contribution du secteur industriel au PIB à 40% d’ici 2020, comparativement à 25% en 2016.

A cet égard, 84% des répondants disent avoir des attentes positives ou très positives au sujet du climat d’affaires local au cours des 12 prochains mois. L’une des initiatives politiques, les plus importantes des dernières années, a été l’introduction du Plan national de développement (PND) 2016-2020 qui propose différentes stratégies pour transformer l’économie ivoirienne en mettant l’accent sur le renforcement du secteur industriel.

« Nous sommes convaincus de la puissance du numérique pour soutenir tous les secteurs d’activité économique, que ce soit par la connectivité, le mobile for development ou par l’ICT. Aussi, sommes-nous heureux d’assister de nombreuses entreprises et institutions, dans leur transformation digitale, leur permettant ainsi d’améliorer leur productivité. OCI est un acteur de premier plan pour le développement de la Côte d’Ivoire, avec une contribution au PIB national à hauteur de 6%. Nous sommes donc fiers d’accompagner cette étude visant à mesurer l’optimisme des acteurs de notre économie », a affirmé le directeur Orange Business Côte d’Ivoire, Serge Kouakou.

En ce qui concerne les prévisions de croissance du PIB pour 2018, la majorité des participants au sondage d’OBG (72%) ont donné une réponse variant de 5% à 8%. De plus, 82% des répondants déclarent être susceptibles ou très susceptibles de faire un investissement important au cours de cette période.

Selon Mzali, bien que les perspectives semblent prometteuses en Côte d’Ivoire, il reste encore du travail à faire. « Lorsqu’il s’agit de faire des affaires en Afrique, un ensemble de défis similaires se présentent pour presque tous les pays du continent. Cela dit, certains obstacles peuvent être plus ardus que d’autres à certains endroits », a-t-il commenté.

L’accès au financement fait partie de ces obstacles. Pour 68% des participants au sondage, il est jugé difficile ou très difficile. Par ailleurs, 50% des PDG interrogés ont un taux de satisfaction élevé ou très élevé par rapport aux fournisseurs locaux et aux prestataires de services, tandis que 31% des répondants affirment que celui-ci est faible ou très faible.

Ajuster sa base industrielle grandissante à la compétence de la main-d’œuvre sera un facteur déterminant pour assurer le succès de la stratégie. Les résultats de l’enquête d’OBG suggèrent que la recherche et le développement (20,9%), l’ingénierie (19,4%), le leadership (18,7%) et l’administration des affaires (15,8%) sont les compétences les plus recherchées en Côte d’Ivoire.

(AIP)

kkf/fmo

Commentaires
Haut