Aboisso

Un comité local d’intégrité et une plateforme de concertation installés par la HABG

La « Plateforme Anticor » ont été installés par la Haute Autorité pour la Bonne gouvernance (HABG) à Aboisso, à l’occasion d’une campagne de sensibilisation contre la corruption

Photo : AIP

Aboisso, 26 juin (AIP)- Un comité local d’intégrité et une plate-forme de concertation, dénommée « Plateforme Anticor » ont été installés par la Haute Autorité pour la Bonne gouvernance (HABG) à Aboisso, à l’occasion d’une campagne de sensibilisation contre la corruption organisée lundi dans le département.

Cadre de concertation entre les autorités administratives et les populations locales, le comité local d’intégrité, composé de deux représentants des organisations des femmes, d’un représentant des organisations syndicales, d’un représentant des organisations non gouvernementales, de deux représentants des associations de jeunes, devra servir de rempart contre la corruption en formant et en informant les acteurs publics et les membres de la société civile sur les manifestations et les conséquences de ce vice social.

Les mécanismes de surveillance et de reporting des actes de corruption et d’infractions assimilées sont constitués d’un dispositif léger et souple qui vise à initier un mouvement pour une coalition locale, afin de promouvoir des valeurs d’intégrité, de prévenir et lutter contre la corruption et les infractions assimilées, d’organiser la participation des acteurs de la société civile locale à la prévention et à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées, et de récompenser les meilleures localités en matière de promotion de l’intégrité, explique-t-on.

La Plateforme Anticor , quant à elle, est composée du préfet de département, du député de la commune, du maire, de deux représentants de la chefferie traditionnelle, de deux représentants des confessions religieuses, de deux directeurs départementaux ou régionaux et des membres du comité local d’intégrité. Les deux instruments ont été installés par une délégation de la HABG, comprenant son secrétaire général, Koffi Kablan Marc Antoine, et son directeur de la Sensibilisation et de l’Education, Jacques Achiaou.

Elle met le cap ce mardi sur la ville de Bonoua avant l’étape de Grand-Bassam, prévue pour mercredi ; a-t-on appris.

(AIP)

As/akn/kp

Commentaires
Haut