Europe

Décès du fondateur de la CMA-CGM, troisième du transport maritime mondial

Jacques Saadé, décédé dimanche, a réussi à faire de son groupe familial le numéro trois mondial du transport maritime en 40 ans.

Photo : DR

Abidjan, 25 juin (AIP)- Le fondateur de Compagnie maritime d’affrètement (CMA) et Compagnie générale maritime (CGM), Jacques Saadé, est décédé, dimanche, à l’âge de 81 ans.

Ce franco-libanais a réussi à faire de son groupe familial le numéro trois mondial du transport maritime en 40 ans, notamment avec le boom du secteur dans les années 2000. Né à Beyrouth et diplômé de la London School of Economics, Jacques Saadé est arrivé en France pour fuir la guerre qui sévit dans son pays, le Liban. Il s’installe à Marseille et commence son activité en 1978 avec un seul navire faisant la route entre la France, l’Italie, la Syrie et le Liban.

Aujourd’hui, son groupe est présent dans 420 ports avec 500 bateaux sur les mers, et un effectif de 30 000 salariés à travers le monde. Très vite, il met le cap sur l’Asie et rachète ses concurrents. CMA-CGM a surfé sur le boum du fret maritime en privilégiant le transport par conteneurs. Il devient le numéro trois mondial en 2006.

La sévère crise après le boom des années 2000, alimentée par la Chine, n’a pas épargné le groupe français. A peine remis, il voit aujourd’hui le retour des bénéfices compromis par la remontée du baril de brut.

Jacques Saadé a préparé sa succession avec son fils Rodolphe qui est le président du conseil d’administration de l’entreprise depuis février 2017.

(AIP)

tls/fmo

Commentaires
Haut