Tiassalé

La qualité de la saignée est l’une des préoccupations de la filière hévéa à Tiassalé

Tiassalé, 23 juin (AIP) – Les planteurs d’hévéa membres de la Société coopérative avec Conseil d’administration des producteurs d’hévéa de Tiassalé (Coo-Ca-phet) qui ont organisé leur assemblée générale vendredi à la mairie, ont indiqué que la qualité de la saignée est l’une des préoccupations de la filière hévéa dans la localité.

Cette 8ème assemblée générale a mis un point d’honneur sur la question de la saignée du latex. En effet, selon Kouakou Luc, directeur général de la coopérative, 41% des arbres présentent une mauvaise consommation de l’écorce et une mauvaise profondeur de la saignée. À ce rythme, a-t-il dit, la pérennité des arbres est en jeu. C’est pourquoi, il a relevé qu’il faut que les saigneurs soient mieux formés.

Les débats qui ont suivi ont montré que les saigneurs sont peu nombreux dans l’ensemble et leurs chantages constituent une menace pour la filière hévéa. Ainsi, pour la plupart des intervenants, malgré la baisse des cours de l’hévéa, les saigneurs sont exigeants et impatients.

Face à toutes ces préoccupations, M. Adi Kouamé Isaac, président du conseil d’administration de la Coo-Ca-phet, a lancé un appel aux jeunes en quête d’emploi de s’intéresser à ce métier. Il a indiqué que le salaire mensuel du saigneur oscille entre 100.000 et 150.000 FCFA.

M. adi a indiqué également que la Coo-Ca-phet a initié des formations pour les saigneurs à travers des champs écoles, mais elle a aussi noué des partenariats avec les structures habilitées à former les saigneurs, afin de renforcer leurs capacités.

La Coo-Ca-phet a réalisé un bénéfice de près de dix millions FCFA et a reconduit dans ses fonctions de PCA, Adi Kouamé Isaac.

(AIP)

kd/cmas

Commentaires
Haut