Centrafrique

L’ONU « débordée » en Centrafrique

Abidjan, 22 juin (AIP) – La mission des Casques bleus de l’ONU en Centrafrique « est débordée » et « les menaces contre le personnel du maintien de la paix continuent de s’accroître », a affirmé jeudi au Conseil de sécurité l’émissaire onusien pour ce pays, Parfait Onanga-Anyanga.

« Militaire, policier et civil constituait des cibles pour les groupes armés et les gangs criminels aussi bien dans la capitale qu’à l’intérieur du pays », a indiqué M. Onanga-Anyanga, précisant que l’Etat ne contrôle qu’une maigre partie du territoire.

« Les groupes armés et les factions continuent d’exercer une influence négative sur de vastes parties du territoire national, notamment à l’est, au centre et au nord-ouest du pays », a-t-il confirmé.

Face à la dégradation de la situation, le Conseil de sécurité avait approuvé fin 2017 un renforcement de 900 hommes de la Minusca mais les effectifs ne sont toujours pas au complet.

Dans un récent rapport, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné que la Minusca ne peut à elle seule assurer le fardeau de la sécurité en Centrafrique.

(AIP)

kam

Commentaires
Haut