Nigéria

Des fillettes utilisées pour perpétrer des attaques suicide au Nigeria

Abidjan, 18 juin (AIP) – Les jihadistes présumés du groupe nigérian Boko Haram ont utilisé des fillettes dans la nuit de samedi à dimanche pour perpétrer des attentats suicide suivis d’attaques à la grenade qui ont fait au moins 31 morts dans le nord-est du Nigeria.

« On s’est rendu compte que les attaques suicide avaient été perpétrées par six fillettes dont les têtes arrachées ont été retrouvées sur les lieux du drame par des secouristes. Elles avaient entre sept et dix ans », a affirmé un responsable du gouvernement local sous couvert de l’anonymat.

Les attaques, indique-t-on, ont visé des personnes qui venaient de célébrer la fête de l’Aid-El-fitr qui marque la fin du ramadan.

Le 1er mai, au moins 86 personnes ont été tuées dans deux attentats-suicides visant une mosquée et un marché dans la ville de Mubi, dans l’Etat voisin de l’Adamawa.

(AIP)

kam

Commentaires
Haut