Jacqueville

Plaidoyer pour la construction d’une clôture du lycée professionnel de Jacqueville

La clôture indiquant le nom de l’établissement

Photo : AIP

Songon, 14 juin (AIP) – Le président des enseignants du lycée professionnel de Jacqueville, Martial Dacoury souhaite que le lycée professionnel de Jacqueville soit doté d’une clôture pour sécuriser l’école et par ricochet apporter la sérénité au personnel enseignant et aux élèves.

« Depuis sa création le lycée professionnel de Jacqueville est sans clôture et les gardiens de notre établissement ne peuvent pas filtrer les entrées et les sorties des individus car l’édifice est grand. Cela nous créé d’énormes désagréments », a déploré M. Dacoury, dans un entretien accordé mardi à l’AIP.

Il a également souhaité que le gouvernement et les autorités agissent rapidement en démarrant les travaux de construction de la clôture du lycée professionnel de Jacqueville afin de réduire les risques de vols et de cambriolages et améliorer la situation sécuritaire de cet établissement de formation professionnelle et qualifiante de référence en Côte d’Ivoire.

Pour l’heure, le directeur du lycée professionnel de Jacqueville, N’Guessan N’Zi a fait bâtir une petite clôture à l’entrée principale dudit établissement en bordure de l’axe principal, juste après le nouveau pont reliant Songon et Jacqueville sur lequel est inscrit le nom de l’établissement.

Avec un effectif de 2106 élèves dont 1943 garçons et 163 filles, le lycée professionnel de Jacqueville a ouvert ses portes en février 1984. Le lycée compte quatre filières en Brevet de Technicien (BT) et une filière en Brevet de Technicien Supérieur (BTS) et est dirigé par N’Guessan N’Zi.

(AIP).

tg/bsb/kam

Commentaires
Haut