Ferkessédougou

Le collège moderne note de mauvais rendements chez ses élèves filles en situation de vulnérabilité

Le collège moderne de Ferkessédougou a enregistré plusieurs cas d’exclusion d’élèves pour mauvais résultats scolaires

Photo : AIP

Ferkessédougou, 12 juin (AIP)-Le collège moderne de Ferkessédougou a enregistré plusieurs cas d’exclusion d’élèves pour mauvais résultats scolaires dont la plupart des cas sont des filles en situation de vulnérabilité, parce que confrontées à des problèmes sociaux et familiaux, a appris l’AIP, samedi, à l’occasion de la journée de l’excellence et du mérite.

Si les résultats de passages en classes supérieures sont reluisants au collège moderne Ferkessédougou, ils ne cachent pas pour autant un tableau sombre de 119 cas d’élèves exclus de l’école pour insuffisance de rendements. On note dans ce tableau un nombre important de jeunes filles éjectées du système, victimes de leur situation de vulnérabilité.

Une enquête de l’administration scolaire de ce collège, révèle qu’au premier trimestre, sur 102 filles qui n’ont pas eu la moyenne, plusieurs d’entre elles sont confrontées à des problèmes sociaux et familiaux.

« Selon nos enquêtes, 69 parmi elles, louent des maisons en ville. Et elles ont entre 15 et 16 ans », a fait savoir Bakayoko Sekou, principal du collège moderne de Ferkessédougou, indiquant que si ces élèves sont exclues du système scolaire pour leurs faibles rendements scolaires, (moins 8,50 de moyenne), c’est parce qu’elles ont manqué d’encadrement et de protection parentale.

Le collège moderne de Ferkessédougou, qui n’a eu cesse d’interpeller les parents sur la question, a déploré au cours de l’année scolaire, des cas d’absentéisme, des cas de retards et des cas d’absence aux évaluations. Pire, l’établissement déplore sept cas de grossesses scolaires.

« Des parents d’élèves sont venus juste inscrire leurs enfants, les ont abandonnées chez des tuteurs déjà surchargés ou leur ont trouvé des maisons à louer ,les livrant à elles-mêmes sans encadrement ni soutien . Que peuvent faire des élèves sans vivres? » a-t-il déploré.

Ces mauvais résultats sont liés aux problèmes sociaux et familiaux auxquels ces élèves ont été confrontées dans leur quotidien pendant toute l’année scolaire, a déploré le chef d’établissement. L’administration scolaire qui dit avoir longtemps interpellé les parents d’élèves sur ce manque d’encadrement de leurs progénitures féminines, voudrait que les autorités coutumières lui emboîtent le pas.

« Nous demandons aux chefs de villages, aux chefs de canton de sensibiliser les parents d’élèves sur leur responsabilité dans l’encadrement de la jeune fille. Il ne s’agit pas seulement de l’inscrire à l’école et de croiser les bras. Il faut la suivre et favoriser les conditions de sa réussite scolaire. Aidez vos enfants à réussir à l’école », a conseillé M. Bakayoko.

La journée de l’excellence a été l’occasion pour le collège moderne de récompenser des parents d’élèves qui se sont distingués par leur collaboration constante avec les personnels éducatifs. « Des modèles à suivre. Il ne faut pas abandonner les enfants aux seules mains des techniciens de l’éducation », a dit le chef d’établissement.

Sur un effectif de 1492 élèves, ce sont 119 élèves qui sont exclus du collège moderne pour avoir obtenu de mauvais résultats cette année. La plupart d’entre eux sont des filles en situation de vulnérabilité.

(AIP)

ti/fmo

Commentaires
Haut