Kaniasso

Elections locales : Des militants du RDR dénoncent le mode de désignation des candidats du Folon

Photo : AIP

Kaniasso, 08 juin (AIP)-Des militants se revendiquant du Rassemblement des républicains (RDR) ont organisé, jeudi, une marche de protestation contre le choix opéré par un collège électoral, dimanche, à Abidjan, donnant avis favorable à Fofana Lanciné au détriment de Cissé Sindou, président actuel du Conseil régional du Folon.

« Nous ne quitterons pas derrière le président du conseil régional actuel du Folon. C’est lui nous a donné l’eau, des centres de santé, des écoles et la lumière. Nous pensons que notre avis était nécessaire. Mais ils ont choisi des gens pour aller voter à Abidjan sans nous consulter », a dénoncé Bamba Rokiata, au nom des manifestants.

Ils accusent des secrétaires départementaux d’avoir fait voter d’autres personnes qui ne sont pas de la région à leur place. « Nous ne voulons plus de ces tricheurs qui n’aiment pas la paix », lit-on dans une pétition remise au préfet de Kaniasso, par les plaignants qui accusent des secrétaires départementaux de tripatouiller les listes des listing en vue d’écarter les militants « non favorables à leurs candidats ».

Cette manifestation intervient quelques heures après celle enregistrée à la préfecture de Minignan pour désavouer le mode de désignation des candidats notamment le vote en lieu et place du consensus. Certains responsables (un président des jeunes et une présidente des femmes) du RDR auraient été exclus du vote, leur secrétaire départemental ayant affirmé ne pas les connaitre comme responsables du parti.

Dimanche, un collège électoral réuni, à Abidjan, a donné avis favorable à Fofana Lanciné pour être candidat. En dehors du président du conseil régional actuel qui a eu 15 voix contre 26 pour le candidat retenu, tous les maires de Kaniasso, Minignan, Goulia, Tienko ont été reconduits pour le scrutin prévu avant fin 2018.

Avaient fait acte de candidatures, Cissé Sindou, président sortant du conseil régional, Doumbia Ibrahima dit Best et Fofana Lanciné. Leurs dossiers ont été examinés par un collège électoral en vue de trouver un consensus, mais en lieu et place du consensus, c’est un vote qui a été fait.

Pour les manifestants, les votants du collège électoral ne sont pas représentatifs et leur choix ne reflète pas la réalité sur le terrain.

(AIP)

ss/fmo

Commentaires
Haut