Yamoussoukro D.A.

Les activités du Forum des droits de l’Homme du Bélier officiellement lancées

Atelier de lancement des activités du Forum régional des droits de l’homme de la région du Bélier

Photo : AIP

Yamoussoukro, 07 juin (AIP) -Les activités du Forum régional de promotion et de protection des droits de l’Homme de la région du Bélier ont été officiellement lancées jeudi au centre diocésain de Yamoussoukro, au cours d’une cérémonie organisée en présence du chef de département à la Commission nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), Epinzagne Augustin.

La mise en place de ce Forum régional a démarré par un atelier de formation sur la protection et la promotion des droits humains.

Initié par la CNDHCI avec l’appui du PNUD, l’atelier s’inscrit dans le cadre du processus de réforme du secteur de la sécurité conduite par le Conseil national de la sécurité (CNS), avec un volet droit de l’Homme. L’objectif général de l’atelier est de contribuer à la redynamisation des actions des organisations de promotion et de protection des droits de l’Homme exerçant dans la région du Bélier.

« Il s’agit pour nous d’outiller les acteurs en matière de droit de l’Homme pour qu’ils puissent identifier les cas de violation des droits de l’Homme et d’adresser au Forum régional des droits de l’Homme », a fait savoir le chef de département à la CNDHCI. M. Epinzagne a insisté sur l’importance d’un cadre régional d’initiation aux notions et de monitoring sur les violations des droits humains.

Le Forum régional des droits de l’Homme du Bélier est un cadre d’échange et de partage de tous les acteurs au niveau régional. Il se réunira une fois dans le mois pour adresser les questions des droits humains. Il aura des tribunes d’échange mensuel et trimestriel avec tous les acteurs aussi bien de la société civile que de l’Etat sur les questions de violation de droit de l’Homme.

Le lancement des Forums régionaux pour la promotion et la protection des droits de l’homme se déroule dans 29 régions administratives. Le projet,  soutenu par le Conseil national de sécurité et le PNUD a démarré dans les régions du Gbèkè et du Guémon le 24 mai.

(AIP)

nam/cmas

 

Commentaires
Haut