Soubré

Un excédent de huit millions de FCFA réalisé par une coopérative de cacao à Soubré

La société coopérative des agriculteurs du Sud-ouest (ECASO) tient son assemblée générale ordinaire

Photo : AIP

Soubré, 06 juin (AIP)- La société coopérative des agriculteurs du Sud-ouest (ECASO), a, au cours de la campagne écoulée, commercialisé plus de 2544 tonnes de fèves de cacao certifié, réalisant un excédant net de 8.424.919 FCFA, contre environ deux millions de FCFA en 2016,  a indiqué son directeur général, Koffi Jean Paul.

Il a fait cette annonce, vendredi, à la 19ème assemblée générale ordinaire de fin d’exercice de l’ECASO à Soubré, en présence du secrétaire général 1 de la préfecture de Soubré, Tiégbè Bonaventure, des responsables de l’agriculture, du conseil café-cacao et de nombreux producteurs.

Le président du conseil d’administration de la coopérative, N’Dri Yao Pascal, a relevé que durant la campagne écoulée, l’entreprise a été confrontée à des difficultés liées à la chute du prix du cacao, à l’apparition du Swollen shoot ou maladie du cacao qui, aujourd’hui, est  une véritable menace pour les producteurs, ainsi que l’absence de financement et le vieillissement du verger cacaoyer.

Le secrétaire général 1 de la préfecture de Soubré, Tiégbè Bonaventure, s’est félicité de cette ascension de la coopérative ECASO qui a failli être emportée par la crise économique. Il a invité les coopératives sœurs à lui emboiter le pas en rendant compte de leur gestion.

« La société coopérative vient de loin, et grâce à vous producteurs, nous tenons la route. Restons unis et solidaires pour demeurer forts. Car notre survie passe par cette coopérative que nous devons préserver à tous prix. Restons fidèles à notre coopérative, et mettons nos énergies et intelligences ensemble pour aller de l’avant », a-t-il déclaré.

Le représentant du directeur de l’agriculture, Kotchi Yavo, celui du délégué régional du conseil du café-cacao, Lamine Traoré, et  le  représentant du chef de zone de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) de Soubré, Modeste Kouakou ont, tour à tour, salué la tenue de cette assemblée, synonyme, ont-ils indiqué, « de bonne gouvernance ».

(AIP)

km/gak/akn/fmo

Commentaires
Haut