Culture

Le Yaye festival 2018 démarre le 16 juillet à Dabou

Les arts et la culture Adjoukrou seront en effervescence à partir du 16 juillet à Dabou

Photo : AIP

Abidjan, 06 juin (AIP) – Après août 2017, la deuxième édition du Yaye festival des arts et cultures de Lôdjoukrou se déroulera du 16 au 21 juillet à la place Konan Bédié de Dabou, ont annoncé, mardi, les organisateurs.

La cérémonie de lancement de l’événement s’est déroulée au District d’Abidjan en présence des élus locaux, chefs des sept différentes générations et d’une représentante du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, parrain du Festival.

Fête des rythmes et musiques du terroir, des mets, us et coutumes Adjoukrou, Yaye festival recevra cette année des spectacles du voisin Abidji et du frère Senoufo, a annoncé le commissaire général, Ackah Marshall.

Le président du festival, le directeur général du Centre de promotion des investissements (CEPICI), Essis Esmel Emmanuel, a salué le soutien indéfectible du Premier ministre. Il a indiqué que la première édition a connu un franc succès et souligné le trait d’union qu’il représente entre les ressortissants de la région.

Le festival révèle les richesses du patrimoine, sert de tribune d’exposition de l’anthropologie, est une parade rythmique et gestuelle des moments de réjouissance ou de tristesse. « Loin des chapelles politiques, il renforce la solidarité, l’entente et la cohésion (…) pour réussir le pari de l’union, socle du développement économique et social ».

Selon le président du directoire de la Chambre des rois et chefs traditionnels des Grands ponts, René Diby, ce festival doit connaître une croissance exponentielle sans césure en permettant aux générations actuelles et futures d’avoir les pieds dans les racines sans aliéner les us et coutumes.

Plusieurs autres intervenants dont le député-maire de Dabou, Sess Soukou Mohamed et le maire de Jacqueville, Joachim Beugré, ont apporté leur soutien à cet événement qui porte cette année sur le thème « Culture et développement local ».

Le Yaye festival des arts et cultures de Lôdjoukrou est porté par par la génération « Bodjil » du Leboutou. Danses, musiques, instruments, jeux, saveurs gastronomiques, parures, costumes, ornements, sont au programme de ce rendez-vous qui a enregistré plus de 30 000 visiteurs l’année dernière.

(AIP)

aaa/cmas

Commentaires
Haut