Adiaké

Le comité communal de lutte contre le racket installé à Adiaké

Les membres du comité de luute contre le racket d’Adiaké avec les autorités préfectorales

Photo : AIP

Adiaké, 05 juin (AIP)- Le comité communal de lutte  contre le racket a été installé, à Adiaké, mardi, dans la salle de mariage de la mairie.

L’ancien Ministre Dja  Blé Joseph, représentant le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité  a remis officiellement le bulletin de service au commissaire de la ville et indiqué que ce bulletin de service  est un document officiel qui est donné par une autorité légitime à des fonctionnaires nommément désignés à un endroit précis et dans un délai précis et pour une mission précise.

M. Dja Blé  a félicité la mairie d’Adiaké qui a répondu favorablement à la requête d’installation du comité dans la commune. Il a annoncé la formation prochaine des 30 membres du comité recrutés dans tous les secteurs d’activités.

Pour le commissaire Oura Alain, le concept de racket ramène à l’extorsion d’argent ou d’objets, le plus souvent répétée et organisée, obtenue par chantage, intimidation ou violence indiquant que corruption et racket sont les mêmes notions.

Évoquant l’aspect bénévole de la lutte contre le racket, le représentant du directeur général de la décentralisation Yapo Jean jacques a conseillé un esprit civique, révélant que ce travail est bénéfique à la commune.

Le président du tout nouveau comité, par ailleurs  premier adjoint  au maire, Edgard Kassy, représentant le maire Hien Sié,  a indiqué le bien-fondé de la mise en place de ce comité communal de lutte contre le racket.

« La tâche sera certes difficile mais pas impossible »,  a tenu à rassurer M. Kassy, ajoutant que le développement du pays en dépend. Il s’est engagé avec son équipe à travailler avec détermination pour relever les défis afin de bouter le fléau du racket hors de la cité d’Adiaké.

Le Gouvernement ivoirien a engagé la lutte contre le racket en 2011, indique-t-on.

(AIP)

zsgd/akn/fmo

Commentaires
Haut