Divo

L’observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale forme à l’alerte précoce à Divo

Photo : AIP

Divo, 05 juin (AIP) – Une trentaine d’acteurs de la société civile, venus du district du Gôh-Djiboua et des régions des grands ponts et de l’Agnéby-Tiassa, ont participé, vendredi, à Divo, à un atelier de renforcement de capacités sur l’alerte précoce en matière de solidarité et cohésion sociale.

La rencontre, initiée par l’observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale, dans le cadre du projet ‘’Appui à la pérennisation des outils de prévention et de gestion des conflits’’, visait à optimiser le système d’alerte précoce en donnant les outils indispensables à ses acteurs à la base, a-t-on appris.

Ainsi, chefs traditionnels et religieux, autorités administratives locales et membres des organisations à base communautaire, ont appris le concept de l’alerte précoce, le schéma de collaboration entre les maillons de cette alerte et le système de collecte efficace des données en relation avec les indicateurs de solidarité et de cohésion sociale.

« Le point culminant de toutes les crises se perçoit pendant les périodes électorales. C’est pourquoi le maire de Divo se félicite de la vulgarisation de l’alerte précoce », a indiqué le représentant du maire de Divo, à la cérémonie, Pierre Dogbo Kpassa.

L’observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale est l’organe de veille, d’alerte et d’aide à la décision en matière de solidarité et de cohésion sociale du gouvernement ivoirien. Il fonctionne effectivement depuis 2012, indique-t-on.

(AIP)

gso/fmo

Commentaires
Haut