Amérique latine

Le Venezuela expulse les deux plus hauts diplomates américains

Nicolas Maduro lors d’une cérémonie à Caracas le 22 mai 2018 suite à sa réélection à la présidence du Venezuela

Photo : AIP

Abidjan, 23 mai (AIP)- Peu après avoir reçu mardi, l’aval des autorités électorales afin d’exercer un deuxième mandat pour la période 2019- 2015, Nicolas Maduro, fraichement élu dimanche, a déclaré persona non grata, les deux plus hauts représentants diplomatiques de l’ambassade américaine au Venezuela.

En effet, Nicolas Maduro a donné 48 heures à l’actuel chargé d’affaires de l’ambassade américaine, Todd Robinson, ainsi que le Consul général, Brian Naranjo, pour quitter le territoire vénézuélien. Selon le président vénézuélien, le premier nommé veut « conspirer et fomenter » un complot militaire contre lui. Le second est désigné par le chef d’Etat comme « le représentant de la CIA au sein de l’ambassade ».

Selon les observateurs, la décision de ce mardi est une réponse de Caracas aux nouvelles sanctions des Etats-Unis, car lundi, Donald Trump a signé un décret qui interdit aux citoyens américains et aux entreprises toute transaction sur la dette vénézuélienne.

Washington n’a pas tardé à apporter son soutien aux deux représentants diplomatiques visés, face aux déclarations de Nicolas Maduro. Le département d’Etat a, en effet, rejeté les accusations du président vénézuélien, avant de défendre une nouvelle fois les sanctions infligées au gouvernement Maduro.

Caracas et Washington entretiennent de difficiles relations diplomatiques et n’ont plus d’ambassadeurs depuis 2010.

(AIP)

tls/fmo

Commentaires
Haut