Sécurité

Un militaire ivoirien grièvement blessé dans une attaque à la frontière avec le Mali

Kaniasso, 17 mai (AIP)-Un militaire ivoirien, Sergent Béda Jean Luc, a été grièvement blessé, mercredi, lors d’une altercation entre une patrouille militaire ivoirienne et des ressortissants maliens sur l’axe routier Ouelli-Gbégueni, a appris, l’AIP jeudi, auprès de la préfecture de Kaniasso.

Les faits sont intervenus mercredi, dans l’après-midi quand une patrouille du sous groupement tactique interarmées, basé à Goulia, et composé de deux militaires et d’un officier de police, a interpelé sur l’axe routier Ouelli-Gbéguéni, un ressortissant malien armé.

C’est lors de l’interrogatoire, certainement pour mieux comprendre les raisons de sa présence en ces lieux avec l’arme que des hommes armés ont ouvert le feu sur la patrouille ivoirienne blessant ainsi le sergent Beda Jean Luc. Il a pris des balles dans l’abdomen et au bras et été évacué sur Abidjan pour recevoir les soins appropriés, apprend-on.

Cette attaque intervient après une réunion tenue le 03 mai, à Sama, au Mali, entre chefs traditionnels ivoiriens et maliens. Les chefs traditionnels maliens ont ouvertement remis en cause la limite entre les deux pays et ont invité les chefs traditionnels ivoiriens à ne plus défricher de nouvelles parcelles de terre dans la zone litigieuse.

Depuis 2016, chaque année, les populations des villages à la frontière connaissent des heurts avec leurs voisins maliens. En 2017, un conflit ouvert entre ressortissants maliens et ivoiriens à Touroudio avait fait trois morts parmi les maliens et cinq blessés par balles parmi les ivoiriens.

(AIP)

ss/akn/fmo

Commentaires
Haut