Yamoussoukro D.A.

Projet « Tantie bagage »: Des familles formées en matière de solidarité d’épargne et de crédit

Photo : AIP

Yamoussoukro, 16 mai (AIP) -Dans le cadre du programme de renforcement des capacités des familles (PRF) et du projet « Tantie bagage », SOS village d’enfants (SOSVE) de Yamoussoukro organise depuis mercredi, une session de renforcement à l’intention des familles et promoteurs de groupe sur le groupement de solidarité, d’épargne et de crédit (GSEC).

La session de formation a pour thème « Renforcement de capacités des promoteurs de groupes et membres des GSEC sur la méthodologie du GSEC ». Participent à cette formation, trente acteurs et promoteurs de groupe des sept GSEC en provenance d’Aboisso et de Yamoussoukro.

Le GSEC est une nouvelle stratégie de renforcement économique des familles participantes du programme introduit depuis 2016. Il a pour objectif de mobiliser de l’épargne entre membres d’une communauté en vue de se faire du microcrédit, de tisser des liens de coopération et de solidarité, et de promouvoir surtout leur développement, leur viabilité et leur pérennité.

Cette activité a été mise en place par SOSVE pour conduire les familles participantes du programme à une autonomie financière durable devant leur permettre de prendre efficacement en charge leurs enfants, a fait savoir l’assistante sociale, Kamagaté Abiba, promotrice communautaire en charge du projet « Tantie bagage ».

« C’est en cela que nous mettons en groupe les différents bénéficiaires des tutrices de ces enfants pour les éduquer à l’épargne de façon individuelle et collective », a souligné la chargée du projet.

Kamagaté Abiba a ajouté que le mécanisme de renforcement des capacités économiques des familles permettra l’insertion socio-professionnelle et socio-éducative des enfants « Tantie bagage », et la pérennisation des actions du PRF dans sa communauté d’intervention. Aussi, a-t-elle lancé un appel aux parents à intégrer le Groupement de solidarité, d’épargne et de crédit.

Démarré en 2017, le projet « Tantie bagage » va durer cinq ans jusqu’en 2021. Il a permis d’insérer 25 premiers enfants dans les petits métiers. Le projet prévoit l’insertion cette année de 25 enfants et 25 autres en 2019.
(AIP)
nam/fmo

Commentaires
Haut