Transports

Les gbakas et cars vont subir d’importantes pertes à cause de la hausse du prix du gasoil (Syndicat)

Au nom des transporteurs, Touré Adama a salué les actions du président de la République.

Photo : AIP

Abidjan, 16 mai (AIP)- Le Coordination nationale des gares routières de Côte d’Ivoire (CNGR-CI) révèle, mercredi, dans un communiqué parvenu à l’AIP, que les conducteurs de minicars communément appelé gbaka et autocars vont subir d’importantes pertes à cause la hausse du coût du carburant pour le mois de mai.

Ce document, signé du président du CNGR-CI, Adama Touré, indique que les gbakas et autocars vont perdre respectivement 22.500 et 80.000 FCFA par mois avec l’application des nouveaux prix du gasoil.

Afin de préserver la vitalité dans le secteur, les transporteurs proposent le retour au prix de 600 FCFA le litre de gasoil, la suspension de l’actuel mécanisme de fixation du prix des produits, la réactivité du comité mixte (Etat, pétroliers, transporteurs consommateurs) d’étude et de fixation des prix.

La CNGR-CI réclame également l’audit des fonds générés par la production du pétrole, l’érection du gasoil au rang de produit d’utilité publique et de détaxation, l’organisation dans un meilleur délai d’un atelier ouvert aux pétroliers, transporteurs et consommateurs portant étude et révision complète de l’actuelle structure du prix du carburant.

Les prix du litre du super sans plomb et du gasoil sont passés de 600 à 610 FCFA pour la période du 08 au 31 mai, soit une hausse de 10 FCFA par rapport à ceux appliqués le mois précédent, indique-t-on.

(AIP)

bsp/tm

Commentaires
Haut