Odienné

Les populations de Gbéléban expriment leur reconnaissance au chef de l’Etat

Photo : AIP

Odienné, 05 mai (AIP) -Des fonctionnaires et populations de Gbéléban ont exprimé, vendredi, leur reconnaissance au chef de l’Etat ivoirien pour l’érection de leur ville en commune, une nouvelle attendue depuis plusieurs années.

Traoré Issouf, chef du village de Gbéléban et Kouadjo Ankoun, secrétaire général assurant l’intérim du préfet de Gbéléban, se disent heureux de la décision qui vient réparer, selon eux, une injustice et permettra enfin d’améliorer la propriété de la ville jusque-là assurée par des cadres de bonne volonté.

Le président des jeunes de Gbéléban, Traoré Souleymane a quant à lui salué la nouvelle décision qui permettra selon lui de trouver des emplois à la jeunesse de Gbéléban et va assainir la gestion des ressources comme la carrière de gravier et une meilleure gestion des conflits éleveurs agriculteurs.

La Sous-préfecture de Gbéléban, créée par décret n° 74-499 du 03 octobre 1974, fut mise au restreint de 1981 à 1983 et l’intérim assuré par le Sous-préfet de Seydougou. Ensuite de 1983 à 1997, elle fut définitivement fermée pour être ouverte à nouveau par le décret n° 97-421 du 23 juillet 1997.

Depuis 2012, Gbéléban est érigé en chef-lieu de département par le décret n° 2012-611 du 04 juillet 2012 avec une superficie d’environ 2196 km&², pour une population estimée à 18 181 habitants soit 51% d’hommes et 49% de femmes selon le dernier Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) 2014. Gbéléban fait partie de la région du Kabadougou avec pour chef-lieu de région Odienné.

(AIP)

ss/kam

Commentaires
Haut