Economie

Une PME réclame un audit sur les passations des marchés des projets C2D éducation-formation

Photo : APANEWS

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- Le gérant d’une petite et moyenne entreprise (PME) ivoirienne a réclamé, mercredi à Abidjan, un audit des projets de l’Unité de coordination du projet C2D (Contrat de Désendettement) éducation- formation, soulignant avoir constaté des «irrégularités» dans l’attribution de certains marchés.

« Nous demandons un audit général sur l’ensemble des marchés passés par l’UCP-C2D-EF », a déclaré face à la presse Mahamadou Kébé, gérant d’une entreprise spécialisée dans les bâtiments et travaux publics (BTP) dénommée OkoundA.

Revenant sur les faits qui sous-tendent sa position, M. Kébé a dénoncé des « irrégularités dans la procédure de passation de marchés attribué au groupement ECPD/Eurobat ».

«En décembre dernier, l’UCP-C2D EF a lancé un appel d’offres pour la réhabilitation du CAFOP (Centre d’animation et de formation pédagogique) de Katiola. Vingt-sept entreprises ont soumissionné », a-t-il rappelé.

« Le marché a été attribué à un groupement d’entreprises (…). Un résultat que nous avons dénoncé parce qu’il y a eu usage de faux. Nous avons écrit à l’Autorité nationale de régulation des marchés Publics (ANRMP) pour marquer notre mécontentement », a ajouté M. Kébé, précisant que l’ANRMP a tranché en suspendant l’entreprise accusée qui ne pourra pas soumissionner aux appels d’offre pendant deux ans.

Pour lui, les dirigeants actuels de l’UCP C2D-EF «n’ont pas été corrects », citant le premier responsable Bakary Camara. Poursuivant, il les accuse d’avoir « tripatouillé les résultats de l’appel d’offres selon les informations à notre disposition».

«Les PME ivoiriennes subissent trop d’injustices. La corruption a atteint des proportions telles que plusieurs PME mettent la clé sous le paillasson », a martelé l’opérateur économique, ingénieur génie civil de formation.

«Dans l’ordre des choses, le marché doit être attribué à l’entreprise arrivée en deuxième position et non à mon entreprise qui est arrivée en troisième position», a précisé M. Kébé, appelant les PME ivoiriennes «à se mettre ensemble» pour combattre l’injustice et la corruption.

Le Contrat de Désendettement est un mécanisme innovant de financement du développement. Ce dispositif consiste à la reconversion de la dette remboursée en subvention pour des projets de développement en Côte d’Ivoire.

SY/ls/APA

Commentaires
Haut