Politique

Opposition ivoirienne : Sangaré appelle les partisans du FPI à être des « combattants » pour la « libération » de la Côte d’Ivoire

Le président d’une frange du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), Aboudrahamane Sangaré

Photo : Alerte Info

Abidjan, 29 avril 2018 -[ALERTE INFO]- Le président d’une frange du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), Aboudrahamane Sangaré, a appelé dimanche à Gagnoa (Centre-ouest) ses partisans à être des « combattants » pour la « libération » de la Côte d’Ivoire, lors de la 19e édition de la Fête de la liberté, organisée annuellement pour célébrer l’instauration du multipartisme.

« Que chaque militant soit un combattant de la libération (…). Aujourd’hui il faut libérer la Côte d’Ivoire. Ce n’est pas une question de positionnement actuellement, c’est un grand combat », a insisté M. Sangaré, ajoutant qu’ »il faut libérer la Côte d’Ivoire pour la délivrer du régime » du président, Alassane Ouattara, devant plus de 25.000 personnes à Ony-Babré (3 km de Gagnoa).

« Nous allons montrer aussi que pour la Côte d’Ivoire nous pouvons nous battre, pacifiquement. Nous pouvons le faire. C’est à ce combat que je vous engage », a-t-il précisé, réaffirmant que son parti doit avoir un « candidat pour aller aux élections » prochaines, dans son discours de clôture.

Concernant la présidentielle de 2020, Aboudrahamane Sangaré a assuré que le congrès prévu les 03 et 04 août « va tracer le chemin » d’une « bonne organisation interne » pour « reconquérir le parti », en proie à des dissensions depuis quatre ans, première étape avant la « reconquête du pouvoir ».

Depuis l’arrestation en 2011 du fondateur du parti, l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo, le camp Sangaré, opposé au président du parti reconnu par les autorités ivoiriennes Pascal Affi N’Guessan, a pratiqué la politique de la chaise vide chaque fois qu’un scrutin a été organisé dans le pays.

La 20e édition de la Fête de la liberté, version Sangaré, aura lieu en 2019 à Duekoué, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, a annoncé le leader des « Gbagbo ou rien » qui s’est félicité de la forte mobilisation des militants du FPI.

Le camp de M. Affi N’Guessan, qui prévoit lui aussi présenter un candidat du FPI à la présidentielle de 2020, devrait organiser la Fête de la liberté le 12 mai à Abidjan.

MYA

Commentaires
Haut