Bouna

Littérature : Camara Nangala, un écrivain « ouvert à tous les vents »

L’écrivain Camara Nangala (en boubou) en compagnie du responsable du club littéraire du lycée moderne de Bouna, Oulaï Natem

Photo : AIP

Bouna, 30 avr (AIP)- L’écrivain ivoirien et pédagogue Camara Nangala, a, au cours de son passage dans la région du Bounkani, courant avril, indiqué être un écrivain « ouvert à tous les vents » avec ses œuvres qui abordent une pluralité de thèmes ayant traits à la fois aux charmes de la vie ainsi qu’à ses vicissitudes.

« Que ce soit la mort, la liberté, l’espoir, l’amour , les difficultés de la vie, j’aborde quasiment tous les thèmes. Je n’ai pas un domaine de prédilection. Je suis ouvert à tous les vents. Je suis comme un bâton de manioc, partout où on me dépose je pousse », a-t-il  fait savoir, précisant qu’un écrivain a pour vocation de faire l’analyse et le diagnostic des phénomènes  qui jalonnent l’existence de l’homme dans sa société.

Né en 1955 à Katiola, Camara Nangala, devient professeur de mathématiques et de sciences physiques  après des études en électronique et télécommunications.  Mais son penchant pour l’écriture le révèle au grand public. Il est considéré comme l’un des écrivains ivoiriens les plus prolixes dans le domaine de la production littéraire.

(AIP)

on/fmo

Commentaires
Haut