Bondoukou

Le mouvement de grève des sapeurs-pompiers civils largement suivi à Bondoukou

Un aperçu des sapeurs-pompiers civils entrain de défiler

Photo : AIP

Bondoukou, 17 avr (AIP) – Le mouvement de grève lancé  par le Syndicat national des pompiers civils de Côte d’Ivoire (SYNAPC CI) a été largement suivi à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo), a constaté, mardi l’AIP.

Les locaux  du Centre de secours d’urgence (CSU) étaient fermés et les sapeurs-pompiers absents du lieu de travail sauf, le commandant en chef présent à son poste. Tous les véhicules étaient stationnés. « Nous sommes heureux car nos camarades ont bien suivi notre mouvement qui est légitime », a fait savoir le délégué régional du SYNAPC CI, Palé Achille.

Le SYNAPC-CI réclame, entre autres, le redéploiement dans tous les Centres de secours d’urgence, du matériel encore stocké à la direction générale de l’Office national de la protection civile (ONPC), la clarification d’un statut paramilitaire ou assimilé des pompiers civils et l’octroi de la carte professionnelle de sous-officiers, l’application effective du profil de carrière avant l’intégration de la 2ème promotion et de l’arrêté 424/MEMEF/MD du 20 novembre 2003 attribuant des primes trimestrielles de risques au personnel opérationnel militaire et assimilé de l’ONPC à hauteur de 15% pour la catégorie 01 en lieu et place de 10% que cette catégorie de travailleurs perçoit.

Il s’agit également de la levée des sanctions de non-paiement des primes de risques aux blâmés, de l’octroi de l’indemnité de risques et de sujétion et de la gratuité dans le transport public (SOTRA) à l’instar des gardes pénitentiaires, des agents des Eaux et forêts ainsi que des affaires maritimes qui appartiennent aussi à la loi de programmation des forces de sécurité intérieures 2016-2020 et du maintien des chefs de Centres à leur poste par la prise d’un arrêté suivi d’un budget de fonctionnement.

Le CSU de Bondoukou compte 52 sapeurs-pompiers civils.

(AIP)

zaar/fmo

Commentaires
Haut