Politique

Le Sénat ivoirien se dote d’un comité, chargé de rédiger ses règles de fonctionnement

Le président du sénat ivoirien, Jeannot Kouadio Ahoussou.

Photo : Alerte Info

Abidjan, 13 avril 2018 – [ALERTE INFO]- Le nouveau Sénat de Côte d’Ivoire, installé officiellement jeudi à Yamoussoukro (Centre, capitale politique), en présence du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, s’est doté vendredi d’une commission, chargée de rédiger sa loi organique, lors de sa première séance plénière.

“Le comité ad hoc de 17 membres que nous avons mis en place va se charger de rédiger les règles permettant d’organiser le Sénat”, a indiqué le président de cette institution, Jeannot Kouadio Ahoussou.

“Contrairement à ce que laissaient entendre certaines personnes, relativement à la loi organique du Sénat, avant sa mise en place, c’est aux sénateurs eux-mêmes de rédiger leurs propres règles de fonctionnement, et non aux députés”, a expliqué M. Ahoussou.

“Le Sénat lui-même rédige sa loi organique qu’il va soumettre au Conseil constitutionnel pour vérifier la constitutionnalité de cette loi organique. Il en est de même pour l’Assemblée nationale qui a rédigé elle-même son règlement. Il n’appartient pas à une chambre de produire la loi organique d’une autre chambre”, a-t-il insisté, estimant que cela “met fin juridiquement à ce débat”.

A partir de lundi, les 17 membres du comité ad hoc du nouveau sénat ivoirien se réuniront, pendant une semaine, pour la rédaction de cette loi organique.

“Jusque-là, la présidence du Sénat est le seul organe qui existe”, a rappelé Jeannot Ahoussou, pour qui, “il faut pouvoir mettre en place les autres organes, pour que les choses puissent aller rapidement”.

Jeudi, Alassane Ouattara a procédé à l’installation à Yamoussoukro du premier Sénat ivoirien, la deuxième chambre de l’Assemblée nationale.

Conformément, à la Constitution ivoirienne, le sénat de la Côte d’Ivoire est composé de 99 membres, dont 66 ont été élus le 24 mars. Les 33 autres restants, soit 1/3 devraient être nommés incessamment par le président ivoirien.

Ange TIEMOKO

Commentaires
Haut