Algérie

Alger prévient sur l’impact d’éventuelles frappes en Syrie

Le ministre algérien des affaires étrangères, Abdelkader Messahel

Photo : AIP

Abidjan, 12 avril (AIP)-Le ministre algérien des affaires étrangères d’Algérie, Abdelkader Messahel, qui s’exprimait mercredi, au cours d’une conférence sur le thème « Contre le terrorisme et l’extrémisme, la déradicalisation : l’expérience algérienne » à l’Ifri, à Paris, a prévenu de l’impact des frappes en Syrie, rapporte le site d’information russe, sputnik.

«Les interventions militaires étrangères en violation du droit et de la légalité internationale ont généré le chaos là où elles ont eu lieu. Elles ont créé les conditions idoines de non-droit favorisant le développement du terrorisme», a déclaré le ministre lors de cette conférence en évoquant particulièrement le cas de la Libye.

« un chaos  sciemment ou non nourri et entretenu par différents acteurs, transformé en un arsenal à ciel ouvert et en sanctuaire pour les groupes terroristes qui étendirent peu à peu leur champ d’action à l’ensemble des vastes espaces sahéliens et au-delà, malgré une mobilisation plus grande des États de la région, une présence plus forte des troupes étrangères et le recours aux équipements de surveillance et de détection les plus performants», a-t-il ajouté.

Pour lui donc les bombardements ne peuvent pas être une solution à la crise en Syrie et appelle la communauté internationale à travailler pour un règlement politique, en laissant les Syriens, toutes tendances confondues, trouver eux-mêmes la solution qui leur convient tout en réaffirmant en outre la position de principe de son pays de refus d’intervention militaire au Sahel.

(AIP)

sdaf/tm

Commentaires
Haut