Homicide

Un sexagénaire abat son fils et se donne la mort

Issia, 4 avr (AIP) – Un planteur d’une soixantaine d’années, Yao Koffi Henri, a abattu, son fils de 22 ans, Arsène Yao, dimanche à Bonikoffikro, un campement du département d’Issia, avant de se donner la mort.

Ce jour là, à la faveur des festivités pascales, le campement s’est vidé d’une grande proportion de sa population partie célébrer dans les agglomérations plus peuplées. Dans la concession des Yao, seuls le père et le fils sont restés.

Autour de 18 heures, un coup de feu émane de cette cours suivi d’un cri « mon père m’a tué », à en croire des témoins.

Les quelques rares habitants restés au campement accourent et découvrent le jeune Arsène gisant dans une marre de sang. Le père se retire dans sa case tenant en main un fusil calibre 12 encore fumant. Personne n’osera le rejoindre jusqu’à ce qu’une autre détonation parte.

Les quelques personnes présentent en ce moment s’arment de courage et fracturent la porte. Mais il est trop tard, le sexagénaire s’est donné la mort. La gendarmerie alertée a ouvert une enquête pour élucider ce drame.

(AIP)

bop/kg/kam

Commentaires
Haut