Energie

Un opérateur renforce ses capacités pour lutter contre les incendies électriques

Une vue des nouveaux bâtiments du groupe Eaton à Abidjan

Photo : AIP

Abidjan, 29 mars (AIP) – Le groupe Eaton, l’un des leaders technologique en matière de gestion de l’énergie a décidé de renforcer ses capacités d’intervention dans le domaine des incendies électriques en Côte d’Ivoire en ouvrant de nouveaux bureaux comprenant un showroom et une salle de formation dédiée à ses partenaires à Abidjan.

Selon un communiqué parvenu à l’AIP, cette entreprise entend ainsi répondre aux importants besoins du pays qui a entamé un fort développement économique, notamment en matière de sécurité électrique.

Le Directeur des ventes Afrique du Nord et francophone du groupe Kassem Benhaddou a souligné que de par son expertise, cette entreprise peut apporter son savoir-faire dans la protection et distribution des circuits électriques, comprenant les disjoncteurs, coffrets de distribution, blocs de secours, éclairage de sécurité et détection incendie, destinés aux marchés résidentiels et tertiaires.

Il s’agit également de garantir la disponibilité en énergie pour des secteurs comme l’informatique et l’industrie, pour lesquels une alimentation électrique continue est vitale.

« Nous sommes présents en Côte d’Ivoire depuis dix ans et cet événement témoigne de notre désir de renforcer notre présence dans le pays et d’apporter davantage de proximité et de visibilité à nos clients », a-t-il indiqué.

Le groupe spécialisé dans la gestion efficace, sûre et durable de l’énergie électrique, souhaite également se positionner comme un fournisseur global de solutions de distribution et protection électrique en complément de son activité onduleur, déjà reconnue en Côte d’Ivoire.

«Ayant placé la sécurité des personnes, des biens et des affaires au centre de ses priorités, l’entreprise est certifiée par le Laboratoire du bâtiment et des travaux publics de Côte d’Ivoire (LBTP- Securel) et propose des solutions pour faire face aux problèmes liés à la disponibilité d’électricité et à la sécurité contre les incendies de source électrique», a relevé  Aboubacar Fofana, responsable des ventes pour l’Afrique de l’Ouest.

En Côte d’Ivoire, 38 cas d’accidents d’origine électrique avec 26 décès ont été enregistrés en 2016 et en fin septembre 2017, ce sont 22 accidents ayant causés huit morts sans compter les nombreux dégâts. Soit en moyenne deux à quatre décès par mois, indique-t-on.

(AIP)

bsp/kam

Commentaires
Haut