San-Pédro

Après quatre jours sans eaux courante, des femmes en colère à San Pedro

Dames, jeunes filles et jeunes garçons sillonnes les quartiers pour trouver de l’eau dans les puits

Photo : AIP

San Pedro, 08 mars (AIP) – Des femmes dans les quartiers Lac, Francophonie, Cité, Séwéké, et Bardot, de San Pedro, ne décolèrent pas jeudi, en dépit d’un retour progressif de l’eau dans certains quartiers, car il y a une coupure d’eau de la part de la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (SODECI), suite à une rupture au niveau du tuyau principal alimentant les châteaux d’eau de la ville.

Elles étaient nombreuses ce matin, au quartier Lac, les femmes venues des quartiers Lac, Jules Ferry, Francophonie, Céleste et Manzan, pour puiser de l’eau dans un foyer d’élèves au Lac, où le puits gardait toujours une certaine limpidité, malgré le grand nombre de personnes qui y affluaient pour prendre de l’eau depuis lundi.

«Voici comment nous fêtons notre journée de la femme ici à San Pedro. Nous cherchons partout de l’eau et, quand nous trouvons, nous attendons plusieurs heures pour pouvoir puiser et aller faire la cuisine, et avoir aussi pour que la famille se lave », a déclaré Dame Coulibaly Inès, au quartier Lac, exprimant la colère des femmes présentes.

Selon les responsables locaux de la SODECI, une rupture du conduit de refoulement de l’eau en direction des châteaux d’eau, s’est produite à une profondeur de 3 mètres, au quartier Séwéké, le long du boulevard, après les feux tricolores. Ce canal principal étant conjoint de plusieurs câbles téléphoniques et fibres optiques, « il fallait creuser, non avec une machine, mais avec des outils à la main, pour préserver le câbles, d’où cette apparente lenteur dans la réparation », a expliqué Kouassi Firmin, assistant d’exploitation de la SODECI.

Les ouvriers en plein travail pour dégager le conduit endommagé aux fins de réparation

Jeudi matin, une moitié de la ville, notamment Sotref et Bardot,  a commencé à recevoir de l’eau après la réparation intervenue sur une partie du conduit. Les techniciens de la SODECI sont à la tâche pour fournir à nouveau l’eau à l’autre notre moitié de la ville. Mais, depuis lundi, des citernes, affrétées par la société de distribution d’eau, ont ravitaillé des hôpitaux, des casernes, et certains quartiers fortement peuplés.

(AIP)

jmk/fmo

Commentaires
Haut